Le comité exécutif de la Ligue Atlantique-Littoral de Karaté- Do (Lalk-Do) a organisé, du  13 au 15 septembre dernier, un stage technique au profit des pratiquants. L’objectif de cette formation est non seulement de renforcer leus compétences mais aussi d’harmoniser les techniques au niveau de tous les clubs de cette ligue.

Les karatékas de la Ligue Atlantique-Littoral de Karaté-Do (Lalk-Do) ont bénéficié, du 13 au 15 septembre dernier d’un stage technique sur le thème «La maîtrise des techniques de base ». Le président du comité exécutif de  la Lalk-Do,  Eric Gbègbo, a salué le soutien du ministère des Sports à travers la mise à disposition du Hall des arts, loisirs et sports pour accueillir ce stage. Selon lui, le comité exécutif de la Fédération béninoise de Karaté a également contribué à l’organisation de cette formation, en mettant à la  disposition de la ligue une équipe d’encadreurs qualifiés. Il s’est réjoui de la présence de nombreux hauts gradés de la discipline dont le Grand maître, le Shihan Benjamin Soudé. Pour le président Eric Gbègbo, ce stage témoigne des nombreuses actions par lesquelles la Ligue  Atlantique-Littoral entend contribuer au renforcement des techniques de base chez les pratiquants. «Vous convenez avec moi que la non-maîtrise des notions de base constitue un obstacle de taille chez le karatéka pour son développement », a-t-il déclaré.  A l’en croire, l’organisation de ce stage a pour objectif non seulement de renforcer les compétences des participants mais aussi d’harmoniser les techniques au niveau de tous les clubs de la ligue. « Les enseignements que vous recevrez vous seront utiles dans la pratique quotidienne de cet art martial», a-t-il conclu. Pour le Grand maître Benjamin Soudé, quelques techniques de base ont été passées en revue lors de cette formation. « Il s’est agi  de rappeler l’esprit de chaque technique et de travailler les éléments fondamentaux de chaque technique, notamment les techniques de déplacement, de blocage, d’attaque et de contre-attaque et les katas ». Répartis en quatre groupes à savoir : 9e  kyu au 6e kyu (ceinture blanche à la ceinture bleue), 5e  kyu au 3e kyu (ceinture bleue au marron), 2e kyu au shodan (marron  une barrette à noire 1er dan) et les gradés 2e dan et au-delà, les participants ont été aguerris pendant trois jours.
Ch. H.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1464 fois