Par Christian HOUNONGBE

Les Cranes de l’Ouganda et les Lions de la Téranga du Sénégal s’affrontent, ce vendredi 5 juillet, au Caire lors de la deuxième rencontre comptant pour les huitièmes de finale de la compétition. Cette quatrième confrontation entre les deux sélections, est la première en phase finale de Coupe d’Afrique des Nations.

L’affiche de la deuxième huitième de finale, Ouganda - Sénégal, est une première entre les deux nations en phase finale de Coupe d’Afrique des Nations.  Et pour cette quatrième rencontre officielle entre les Cranes et les Lions de la Téranga, le Sénégal part avec la faveur des pronostics. En trois confrontations, les Lions de la Téranga ont enregistré une victoire (0-1) et deux matchs nuls. La dernière confrontation entre les deux pays, le 6 juin 2017, en amical,s’est soldée par un score nul de 0-0.
Finaliste en 1978, l’Ouganda qui ambitionne de réaliser à nouveau cette performance, devra sortir la grande artillerie face aux Lions de la Téranga ce jour. Auréolés d’un parcours non moins élogieux lors du premier tour, les Cranes ont terminé deuxième du groupe A, derrière le pays hôte, l’Egypte avec une victoire (2-0) contre la République démocratique du Congo, un nul (1-1) face aux Guerriers du Zimbabwe et une défaite (2-0) face aux Pharaons d’Egypte. Les coéquipiers de Denis Onyango, désigné l’an dernier meilleur gardien de but africain par la Caf, pourront une fois encore allier leur rigueur et leur rapidité en phase de transition pour déjouer les pronostics. En conférence de presse, ce jeudi 4 juillet, le sélectionneur s’est montré confiant. « On ne choisit pas les équipes mais nous, on aime relever les gros challenges, comme on l’a montré lors du premier tour » a-t-il rassuré. Pour lui, c’est une motivation supplémentaire de jouer le Sénégal. « Ce sera difficile mais on croit en nous, en nos forces. Même si on le respecte, on ne craint pas le Sénégal…», a-t-il conclu.
En quête de leur premier titre continental depuis plusieurs décennies, les Lions de la Téranga du Sénégal, favoris du tournoi, auteurs d’une belle prestation lors de la troisième journée contre le Kenya, voudront continuer sur la même lancée. Avec Sadio Mané, l’attaquant de Liverpool, le joueur de Naples Kalidou
Koulibaly, le milieu de terrain Idrissa Gana Gueye, joueur d’Everton pisté par le Paris Saint-Germain…, le Sénégal présente sans doute, le meilleur effectif face aux Cranes. Ils ont également un avantage psychologique sur les joueurs ougandais qui ont boycotté leur séance d’entraînement ce mardi, et retardé celle de mercredi jusqu’à 22h 30 du fait d’un bras de fer avec leur fédération au sujet des primes. Comme quoi, au regard des enjeux et des ambitions, cette confrontation entre la 79esélection et la 22e nation de la planète football,même si elle parait déséquilibrée, s’annonce alléchante.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1113 fois