La toile s’est nourrie ce jeudi des images du ministre des Sports posant avec un géant bien inconnu du public béninois.

La rencontre entre Oswald Homeky et son visiteur du jour a tôt suscité des interrogations sur l’identité de ce dernier. Mais très vite, l’objet de la visite édifiera davantage les uns et les autres. Séjournant en effet au Bénin, Ian Mahinmi est allé échanger avec le ministre en charge des Sports de sa contribution au développement du basket-ball dans son pays d’origine. L’expérience accumulée par le pivot des Wizards de Washington dans la NBA est appelée à être mise au service de la jeunesse béninoise, comme l’assure ce dernier en compagnie de son père, son manager, de la présidente de sa fondation ainsi que du président de la Fédération béninoise de Basket-ball. Né le 5 novembre 1986 à Rouen d’un père originaire du Bénin et d’une mère jamaïcaine, l’homme aux 32 sélections en équipe de France qui a mis un terme à sa carrière internationale après une participation  à l'Euro 2009 et au Mondial 2010, s’engage à relever un autre challenge. Un pari qu’il compte gagner cette fois-ci en dehors des parquets de la NBA et sur la terre de ses aïeux.

Avant de rejoindre les Wizards de Washington en juillet 2016 avec un contrat de 64 millions de dollars sur quatre ans, il a pris par les Indiana Pacers, Dallas et San Antonio où il s’est marié avec Alexis Flores, celle qui partage aujourd’hui sa vie. Avec une taille de 2m11, l’intérieur français n’est pas loin de renouer avec les Bleus tant son retour est souhaité par Vincent Collet, l’entraîneur de l’équipe de France.

Il a le même agent que Nicolas Batum  (Charlotte), Evan Fournier (Orlando) : Bouna Ndiaye.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 122 fois
Tags: