La première épreuve de composition de l'examen du Baccalauréat session de juin 2017 sera officiellement lancée, au plan national, ce lundi 19 juin au Collège d'enseignement général de Zè, un centre nouvellement créé. 

 

Ils sont au total 115 255 candidats dont 38 789 filles et 76 468 garçons, toutes séries confondues, à aller à l'assaut du baccalauréat 2017 dès le lundi 19 juin prochain contre 115 322 en 2016 et 116 826 en 2015. Les candidats sont répartis dans 152 centres de composition dont cinq nouvellement créés par la direction de l'Office du Baccalauréat. Un nouveau centre a été créé dans la commune d'Abomey-Calavi en l'occurrence le Complexe polytechnique Amen.

Les communes de Zagnanado, de Djidja, de Pèhunco et de Zè connaissent pour la première fois d'un centre d'examen de composition à travers respectivement le Collège d'enseignement général de Zagnanado, le Ceg Oumbègamè, le Ceg Pèhunco et le Ceg Zè. C'est d'ailleurs le centre d'examen du Ceg Zè qui abrite le lundi 19 juin prochain ,le lancement officiel de la première épreuve du baccalauréat 2017, celle de la composition française. La cérémonie sera présidée par le ministre chargé de l'Enseignement supérieur, Marie Odile ATANASSO qui aura à ses côtés le directeur de l'Office du Baccalauréat, Alphonse da Silva. Le département de l'Atlantique sera donc sous les feux de la rampe lundi prochain pour le lancement du baccalauréat 2017. C'est lui qui a d'ailleurs le fort taux d'effectif avec 24 596 candidats. Il est suivi de l'Ouémé avec 18 225 inscrits, le Littoral : 16 832, le Borgou: 11 961, le Zou: 10 189, les Collines: 7 949, le Mono: 5727, le Couffo: 5202, l'Atacora: 4910, le Plateau: 3466, la Donga: 3347 et enfin le département de l'Alibori avec 2851 candidats.       

Évaluer cet élément
(5 Votes)
Lu 144 fois