Le Bénin n’entend pas attendre 2030 pour atteindre les Objectifs de développement durable liés à l’accès universel à l’eau potable. Le gouvernement à travers le ministère de l’Eau et des Mines met les bouchées doubles pour faciliter l’accès à cette denrée à toutes les populations d’ici le 31 décembre 2021. C’est ce qu’a révélé le ministre de l’Eau et des Mines, Samou Séidou Adambi, dimanche 15 septembre dernier, sur l’émission Zone franche de la chaîne de télévision privée Canal 3.

« Le gouvernement met tous les dispositifs en place pour faciliter l’accès à l’eau potable à toute la population d’ici le 31 décembre 2021 ». Ce sont là les propos du ministre en charge de l’Eau et des Mines, Samou Séidou Adambi, dimanche 15 septembre dernier, lors d’une émission sur la chaîne  de télévision privée Canal 3.
Pour la fourniture de l’eau potable à Abomey-Calavi, le ministre clarifie qu’il y a trois étapes. La première est en cours et a consisté en la mobilisation des ressources. « Nous avons dans l’arrondissement de Zinvié, tous nos forages qui alimentent Abomey-Calavi », précise le ministre. Il note que l'ouvrage  d’environ 2000 m3 est terminé et les grandes canalisations sont en cours d’installation. La deuxième phase ainsi que la 3e prennent en compte les extensions et les renforcements des ouvrages de référence. Séidou Adambi rappelle qu’Abomey-Calavi est une zone de grande concentration de population. «L’arrondissement de Godomey a été relié à Cotonou, c’est pourquoi, nous parlons de grand Cotonou. La question de l’eau va être résolue ici et ailleurs et tout le monde aura l’eau d’ici le 31  décembre 2021. Les grandes agglomérations à savoir le grand Cotonou et Porto Novo, le plateau d’Abomey à savoir Abomey, Bohicon, Za-Kpota, Zogbodomey, Agbangnizoun et Djidja vont sortir de ces difficultés à l’horizon 2021 », a-t-il martelé. « A la seconde phase, nous allons relier l’ensemble de ces communes et aller vers les populations avec l’eau, et cette phase va démarrer en novembre. A Parakou, nous sommes à 95% du taux d’exécution des travaux. Le chantier sera livré d’ici fin octobre 2019. Les travaux de Djougou sont terminés et réceptionnés depuis 2018 et ce sont les abonnements qui sont actuellement en cours. De 120.000 F Cfa, nous sommes  revenus à 50.000 F Cfa pour permettre à un grand nombre de population de pouvoir s’abonner», a-t-il souligné.
Samou Séidou Adambi affirme également que des travaux sont en cours à Savè, Glazoué et Dassa et permettront que ces zones n’aient plus de difficultés sur au moins 50 ans. Il note que par rapport à Savalou, le contrat d’exécution a été signé depuis la semaine dernière et les ressources déjà mobilisées. Selon lui, il faut des investissements massifs, notamment 800 milliards en milieu urbain  et 350 milliards en milieu rural en trois ans pour que les Béninois puissent avoir accès à l’eau potable.
Le ministre de l’Eau et des Mines a également abordé la question de la qualité de l’eau fournie par la Soneb. Samou Séidou Adambi atteste que le Bénin fait partie des meilleurs dans la sous-région en la matière. Quant à ceux qui disposent de forages à la maison, le ministre demande qu’ils fassent analyser l’eau auprès de la Soneb afin d’éviter des maladies hydriques.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1210 fois