Par Christian HOUNONGBE

La 32e édition de la Coupe d’Afrique des Nations en Égypte va connaître son épilogue, ce vendredi 19 juillet, avec son lot de satisfactions et de déceptions dans les différents états-majors. Si certains joueurs comme Sadio Mané et Ryad Mahrez ont su rehausser le niveau de leurs équipes en les conduisant dans le dernier carré, d’autres comme Mohamed Salah, Hakim Ziyech se sont arrêtés plus tôt que prévu.

Annoncés comme les stars devant faire parler la poudre lors de la 32e édition de la Coupe d’Afrique des Nations Egypte 2019, l’Egyptien Mohamed Salah, le Marocain Hakim Zyech, l’Ivoirien Nicolas Pépé, le Congolais Cédric Bakambu et autres n’ont pas pu combler les attentes du public sportif. Champion d’Europe avec Liverpool, Mohamed Salah a été le joueur le plus décevant de cette compétition. Auteur de deux buts lors de la première journée du tournoi, il s’est arrêté en huitième de finale les larmes aux yeux après la défaite (0-1) des Pharaons face aux Bafana Bafana de l’Afrique du Sud. Après avoir été finaliste malheureux en 2017, Mohamed Salah vient de passer à côté de la Can 2019 à domicile. L’attaquant  de  27 ans n’a pu combler les attentes de millions de fans dans le monde entier. Meilleur joueur africain 2017 et 2018, l’enfant de Nagrig (27 buts contre 44 en 2017/18) qui avait à cœur de remporter cette Can pour s’arroger un autre ballon d’or africain n’a pu atteindre son objectif. Il rate ainsi une occasion de reconquérir le  public sportif égyptien après un Mondial décevant en Russie où il a joué diminué, blessé à une épaule lors de la finale de la Champions League 2018 face au Real de Madrid. Fortune identique pour le milieu marocain de l’Ajax Amsterdam, Hakim Ziyech, sorti du tournoi en huitième également par les Ecureuils du Bénin. Connu pour son niveau technique et pour ses frappes, Ziyech se souviendra encore longtemps de son penalty raté face au gardien béninois Saturnin Allagbé, le vendredi 6 juillet dernier au Caire. A 26 ans, le natif de Dronten aux Pays-bas qui a marqué les esprits lors des qualificatifs de la compétition et en club a manqué d’inspiration lors de la Can.
Très attendu avec la Côte d’Ivoire, Nicolas Pépé, 24 ans, 22 buts, 11 passes décisives avec Lille, a été l’ombre de lui-même lors de cette Can.  Sa vitesse, ses dribbles n’ont servi à rien lors de la Can égyptienne. Qualifié de diamant par Claude Leroy, il n’a pas séduit les millions de fans qui l’espéraient. La Côte d’Ivoire a pu atteindre les quarts de finale grâce à d’autres individualités comme Zaha, Codjia, qui ont marqué chacun deux buts dans le tournoi. A cette liste de joueurs qui n’ont pas réussi leur compétition, on peut ajouter Christian Bassogog du Cameroun, Mikel Obi du Nigeria, Gyan Assamoah du Ghana. Pour la plupart en fin de carrière avec leur sélection, ils n’ont pas été en forme lors du tournoi.
A l’opposé, d’autres joueurs comme le Sénégalais Sadio Mané, l’Algérien Ryad Mahrez, le Tunisien Wabi Kazri, le Nigérian Odilon Ighalo, le Béninois Mikael Poté et autres ont réussi leur Can en faisant preuve d’efficacité devant les buts.

La confirmation de Sadio Mané et Ryad Marhez

Sadio Mané et Ryad Marhez ont su confirmer tout le bien qu’on pense d’eux en alliant talent et efficacité lors de la Coupe d’Afrique des Nations 2019. Meilleur joueur africain de la dernière finale de la C1, Sadio Mané, le meilleur atout offensif du Sénégal a montré de quoi il est capable  tout au long de la compétition. Il a déjà inscrit 3 buts à cette Can. Il est en train d’atteindre son objectif majeur en emmenant les Lions de la Téranga à la porte du sacre comme l’a fait la génération des El Hadj Diouf, Aliou Cissé et autres en 2002. Celui qui avait manqué le tir au but décisif lors du quart de finale perdu contre le Cameroun en 2017, a réussi cette fois-ci à porter le Sénégal vers le sommet de la Can.
Sadio Mané devra se démarquer ce vendredi s’il espère finir sur le toit de l’Afrique.
Mais, il aura en face Ryad Mahrez qui a scellé le sort du Nigeria en transformant un coup franc dimanche dernier, en demi-finale du tournoi. D’une frappe magistrale, aussi puissante que précise, le joueur de Manchester City a laissé la magie de son pied gauche s’exprimer pour tromper le gardien Akpeyi et envoyer son équipe en finale. Découverte de dernière minute sous Vahid Halilhodzic au Mondial 2014, devenu leader technique par la suite, Riyad Mahrez a profité de la confiance de Djamel Belmadi pour remettre son talent en jeu. A 28 ans, il totalise 3 buts dans cette compétition et entend faire mieux vendredi  prochain pour monter sur la plus haute marche du podium. Odion Ighalo est le meilleur buteur provisoire de la compétition avec 4 buts avant les deux derniers matchs. Mikael Poté, quant à lui, reste l’auteur de la réalisation la plus rapide et du premier doublé de la compétition. Capitaine de la Tunisie, Wabi Kazri a réussi son tournoi en emmenant son équipe jusqu’en demi-finale.

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 514 fois