Le Bureau de représentation de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) organise, les 25 et 26 juin à Cotonou, un atelier national de revue et de suivi de la mise en œuvre des réformes communautaires. Occasion pour faire le point des projets et programmes mis en œuvre par l’union au Bénin, cette rencontre vise à préparer le pays pour la revue annuelle édition 2018 qui se tiendra en fin d’année.

L’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) est déterminée à favoriser l’accélération de l’application des réformes politiques, programmes et projets communautaires dans le cadre de l’approfondissement de l’intégration régionale. Pour l’évaluation de ces réformes, il a été initié la revue annuelle des projets et programmes mis en œuvre au sein de chaque Etat membre de l’union. C’est dans ce cadre que se tient l’atelier national de revue et de suivi de la mise en œuvre des réformes communautaires organisé depuis hier pour préparer le Bénin à la revue annuelle édition 2018 qui se tiendra en fin d’année.
A l’ouverture des travaux, le représentant résident de la Commission de l’Uemoa au Bénin, Komlan Agbo, a souligné qu’il s’agit d’un atelier qui vise à accompagner le pays hôte dans l’évaluation de la mise en œuvre des réformes communautaires de l’union.
En organisant l’atelier, le Bureau de représentation de la Commission de l’Uemoa veut aider les différents acteurs impliqués dans les projets et programmes communautaires à mieux se préparer pour la revue annuelle. Ainsi, durant les deux jours de travaux, la nouvelle méthodologie d’évaluation des Etats membres sera présentée. Les différents acteurs étudieront ensemble l’état des lieux de la mise en œuvre des recommandations de la revue annuelle édition 2017 à l’endroit du Bénin. Ils feront également l’état des lieux de la mise en œuvre en cours des réformes, politiques, programmes et projets de l’Uemoa au Bénin pour en recueillir les évolutions réalisées. Les principales difficultés rencontrées seront recensées par les acteurs qui identifieront aussi les blocages, les analyses et proposeront des pistes de solutions.

Les recommandations de 2017

Komlan Agbo souligne qu’il ressort de l’évaluation annuelle 2017 que le Bénin a affiché un taux moyen de mise en œuvre des réformes de 63,7 %. Malgré ce taux de réalisation qui est certes réconfortant, des recommandations aussi bien à l’endroit de la Commission de l’union que du Bénin ont été formulées afin de l’améliorer pour l’édition 2018.
A l’endroit du Bénin, il est recommandé d’accélérer la transposition des directives relatives à la concurrence, à la libre circulation et au droit d’établissement des professions libérales, à la sécurité sociale et à la pêche. Le Bénin devrait également procéder à l’application intégrale des dispositions des textes communautaires ; veiller au respect des engagements relatifs à la mise en œuvre effective du Règlement 14 relatif au contrôle de la charge à l’essieu et veiller au respect des délais d’exécution des programmes et projets communautaires en cours d’exécution.
L’atelier de travail implique la participation effective de représentants des départements ministériels, des maîtres d’ouvrage délégués, des points focaux, des coordonnateurs et chefs de projets mis en œuvre par la Commission de l’Uemoa au Bénin. Il fait suite à une réunion de suivi de la mise en œuvre des réformes, programmes et projets de l’Uemoa au Bénin organisée les 29 et 30 juin 2016?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 885 fois