L’environnement politique béninois vient d’enregistrer un nouveau parti. Dénommé « Parti des leaders du développement » (Pld), ses géniteurs l’inscrivent dans la majorité présidentielle afin d’accompagner le président Patrice Talon et son gouvernement dans leurs œuvres de développement du Bénin. L’installation du bureau exécutif du Pld, samedi 5 mai dernier, a eu pour cadre le Ceg Houèto à Abomey-Calavi, en présence d’éminentes personnalités.

Le cercle des partis politiques soutenant les actions du chef de l’Etat s’agrandit. Le Parti des leaders du développement (Pld) constitué de jeunes dynamiques ayant œuvré à l’avènement de la
Rupture s’inscrit dans la dynamique de la continuité des actions du gouvernement de Patrice Talon.
Au cours de leur congrès constitutif, samedi dernier, qui a porté sur le thème « La jeunesse, un atout pour le développement économique, politique et social», ce regroupement de jeunes n’a pas marchandé son soutien au président Talon. Il s’agit de jeunes qui, sans moyens, avaient convaincu par le discours responsable et cohérent, les populations à voter massivement le candidat Patrice Talon en 2016. Ils ne comptent pas se détourner, selon les propos du président du comité d’organisation, Rolland Sèdjamè. Il appelle d’ailleurs la jeunesse béninoise à se lever pour ne pas se faire voler sa victoire.
Le président du comité d’organisation fait savoir que l’objectif visé par les séries d’intoxications de certains acteurs politiques est de séparer la jeunesse du président Talon. « Comment comprendre que pour un mandat de cinq ans basé sur les réformes, le président Talon vient de faire deux ans d'escécution de son Pag et ses détracteurs fusent d’un peu partout ? », s’est-il demandé.
Le président Talon ne doit pas baisser les bras ; il devra continuer dans ses actions qui mènent le Bénin vers un développement durable et prospère, selon Rolland Sèdjamè. Il n’y a pas péril en la demeure, soutient-il avant d’indiquer que le Pld adhère totalement aux actions du chef de l’Etat et de son gouvernement.
Le secrétaire général du Pld, François Koussonou soutient, au titre des résolutions du parti, que la lutte farouche contre la corruption, le raffermissement de l’autorité de l’Etat, l’apurement de certaines dettes intérieures, la réforme et la poursuite des microcrédits aux plus pauvres, la poursuite de la réalisation de certaines infrastructures, la conjugaison du délestage au passé, l’assainissement des finances publiques avec une bonne gestion financière confirmée récemment par le Fmi, concourent à un développement harmonieux et méthodique du Bénin. Le Pld s’engage à œuvrer pour la pacification de la crise sociale, en sensibilisant la jeunesse sur l’amour de la patrie et la redynamisation des activités juvéniles dans les domaines culturel, sportif, éducatif. Il entend intéresser davantage les femmes à la chose politique et au développement de leur pays.
Pour sa part, le président du Pld, Innocent N. Adjidé, compare le nouveau parti au soleil et rassure qu’il grandira sous la bénédiction du chef de l’Etat. Il l’encourage à aller loin dans ses actions de développement, tout en reconnaissant que les temps sont difficiles et durs.
Les travaux du congrès se sont déroulés sous le regard du président d’honneur du Parti, Denis da Conceicao Courpotin. « La tâche est immense. Au travail donc ! », a lancé ce dernier, confiant que le développement du Bénin est assuré grâce aux différentes réformes du chef de l’Etat auxquelles le peuple doit croire.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1871 fois