Les membres du bureau politique du parti Bloc républicain (Br) étaient face aux candidats dudit parti, en lice pour les législatives du 28 avril prochain. Il était question pour les ténors de cette formation politique d’informer aussi bien les candidats titulaires que les suppléants sur la conduite à tenir sur le terrain.

Informer tous les candidats, titulaires et suppléants de l’évolution de la situation sociopolitique au Bénin à la date du jeudi 4 avril, les sensibiliser et leur donner les orientations et conduites à tenir en prélude à la campagne électorale. Ainsi se décline l’objectif de la rencontre tenue hier entre les membres du bureau politique du parti Bloc républicain (Br) et ses porte-flambeaux dans le cadre des législatives du 28 avril prochain.
François Abiola, un des ténors du Br, explique que concernant la situation sociopolitique du Bénin, le Br a souhaité qu’il y ait un consensus en vue de législatives inclusives, mais hélas. «Nous sommes venus mettre à jour les informations que nous avons afin de savoir nous comporter sur le terrain, pour savoir comment aborder nos différentes descentes sur le terrain et surtout pour savoir aborder les questions liées aux législatives. Sur le terrain nous devons défendre nos différentes candidatures… », a déclaré Chantal Ayi, deuxième titulaire sur la liste du Br dans la seizième circonscription électorale. Il s’agit, à l’issue des travaux à l’Assemblée nationale dans le cadre de la recherche du consensus, d’informer les populations pour que l’intoxication n’aille pas vers elles. « Nous sommes outillés pour aller vers les populations pour leur expliquer notre obligation d’aller aux élections avec les deux partis retenus à savoir : l’Union progressiste et le Bloc républicain…», renchérit Oswald Akpali, candidat suppléant sur la liste du Br dans la quinzième circonscription électorale. Avec sa collègue Chantal Ayi, ils ont répondu aux préoccupations des professionnels des médias.
A noter qu’au cours de cette même séance, les membres du parti Br se sont entendus sur les exigences de désignation de leurs délégués dans les bureaux de vote ainsi que la composition des comités communaux de campagne (Ccc) de leur parti politique.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 4254 fois