Grand chercheur au Commissariat à l'Energie atomique et aux Energies alternatives (CEA) en France depuis 2010, Dr Thierry d’Almeida, natif du Bénin, donnera une série de conférences à Cotonou, du 4 au 5 mai prochain. Ces conférences seront l’occasion pour lui de décrire les sources lumineuses avancées, les différentes techniques de ligne de lumière disponibles et ses propres recherches. C’est aussi le lieu pour lui de souligner l'importance d'une source africaine, multinationale avancée de lumière.

Il rencontrera par ailleurs des représentants des universités béninoises et du gouvernement, ainsi que des étudiants du secondaire et des enseignants pour des sessions de formation.

Dr Thierry d'Almeida est un physicien et un utilisateur de synchrotron de longue date, ayant travaillé à l'Institute for Shock Physics, à Pullman-Washington, aux États-Unis (1998-1999); au Centre européen de recherche sur le synchrotron (ESRF), Grenoble, France (1999-2007); au Laboratoire Cavendish, Cambridge, Royaume-Uni (2007-2010). Ses domaines d'expertise comprennent: la science des matériaux, la physique de l'état solide, la physique de la densité énergétique, l'hydrodynamique ultra-rapide, l'instrumentation et les techniques d'analyse dans les grandes installations expérimentales, y compris les synchrotrons et les moteurs HPP.

Le terme synchrotron désigne un grand instrument électromagnétique destiné à l'accélération à haute énergie de particules élémentaires.

Il est à rappeler que le Commissariat à l'Energie atomique et aux Energies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche scientifique français dans les domaines de l'énergie, de la défense, des technologies de l'information, des sciences de la matière, des sciences de la vie et de la santé, implanté sur dix sites en France.

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 4250 fois