La famille boursière au Bénin s’est élargie, vendredi 21 avril dernier, avec le lancement officiel à Cotonou des activités de la Société de gestion et d’intermédiation Africaine de gestion et d’intermédiation.

« La Bourse en toute sécurité ». C’est le slogan du dernier-né du marché boursier au Bénin, la Société de gestion et d’intermédiation, Africaine de gestion et d’intermédiation. Sa mission: accompagner les Etats, les collectivités locales, les institutions, les entreprises et autres dans toutes leurs opérations financières et leur offrir un accès facilité aux marchés de capitaux. La vision de la Sgi-Agi, c’est d’être « un acteur panafricain majeur dans la fourniture de services financiers de qualité répondant aux besoins de développement des Etats, des collectivités locales et institutions du continent ». Fort de ses atouts, de son expérience, de son réseau de partenaires institutionnels régionaux et internationaux et confiante quant à la maîtrise de l’environnement et des enjeux, la Sgi-Agi intervient dans le courtage de valeurs mobilières, des conseils en investissement et placements financiers. La conservation des titres, le conseil et l’ingénierie financière font également partie du métier de cette nouvelle société d’intermédiation dont les activités ont été officiellement lancées, vendredi 21 avril à Cotonou.

Occasion pour son directeur général, Théodore Ganfle, d’insister sur la « gamme de services financiers » que propose la Sgi-Agi pour impacter sa clientèle. La société, a-t-il déclaré, a été créée le 26 février 2016 et a reçu son agrément le 8 septembre 2016. Antoine Tossa Zounon, président du Conseil d’administration de la nouvelle société, soutient de son côté que cette structure se veut « un creuset de spécialistes de la bourse qui propose à la clientèle des services innovants en lien avec le développement économique local mais aussi en relation avec la stratégie de développement actuelle prônée par les autorités de la Bourse régionale ». Une société qui, s’engage-t-il, « jouera sa partition pour contribuer au rayonnement du marché boursier ». Elle accompagnera aussi, selon ses dires, « les entreprises respectueuses des conditions et qui partagent ses valeurs ». Valeurs que sont : transparence, loyauté et intégrité. Antoine Tossa Zounon n’occulte pas le professionnalisme, l’innovation et le dynamisme du personnel. Ces qualités devraient permettre, selon lui, de faire de la Sgi Agi « un leader dans les cinq prochaines années ».

 

 Pour Pauline Atioupè, représentant de la Bourse régionale, les liens entre le développement et la Bourse ne sont plus à démontrer. La mobilisation de l’épargne à long terme et sa réaffectation pour des investissements à long terme, une des activités à laquelle se livrera la Sgi-Agi a été appréciée par elle comme un élément à même d’impacter le développement des pays. Et cela, illustre-t-elle, traduit le dynamisme du marché financier béninois qui enregistre ainsi sa quatrième Sgi. Servais Adjovi, directeur de cabinet du ministre en charge des Finances, au regard des missions de la nouvelle société rappelle que la Sgi-Agi doit s’inscrire dans le développement des marchés boursiers nationaux.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 614 fois