Le complexe scolaire d’Aplahoué centre, dans le Couffo, a servi de cadre, ce lundi matin,  au lancement des activités de l’année  scolaire 2019-2020, par le ministre en charge de l’Enseignement primaire, Salimane Karimou.

Marquée par la montée des couleurs et l’exécution de l’hymne nationale, suivi de visite des 14 salles de classe du complexe, dont 8 salles pour le groupe pédagogique A, dirigé par Joachim houédjoclounon, l’occasion a été saisi par le ministre pour exhorter les instituteurs et institutrices, tous vêtus de blanc sur du bleu-foncé, à une meilleure prise en charge des apprenants, à les « garder sérieusement ». Les écoliers aussi ont eu leur part de conseils. « L’année scolaire 2019-2020 est déjà lancée, chers enfants soyez studieux, soyez curieux, soyez sages. Écouter les conseils de vos enseignants » a prodigué le ministre qui se félicite de la régularité de la reprise des classes en septembre depuis quelques années. «Le Bénin rentre dans le concert des nations qui effectuent leur rentrée scolaire en septembre », a-t-il fait savoir. C’était en présence du préfet du département, Christophe Mègbédji et des maires qui se sont engagés à œuvrer aux côtés des acteurs du monde éducatif afin que les résultats en fin d’année justifient la marque d’honneur que constitue le choix de leur département pour abriter la cérémonie officielle de lancement de la rentrée pour le compte des 14 700 écoles du primaire et de la maternelle des secteurs public et privé. Le Couffo est classé deuxième, avec un taux de réussite de 88,06%, à l'issue de l’examen du Certificat d’études primaires (Cep) de l’année 2018-2019. Après la cérémonie de lancement proprement dite,  le ministre et sa suite ont marqué des arrêts dans plusieurs autres établissements scolaires tels que le collège catholique d’Azovè, l’école primaire publique de Djakotomey, groupe A, et le complexe scolaire de Dogbo-Zaphi, toujours dans le Couffo. La visite de la délégation ministérielle s’est poursuivie dans d’autres villes du département du Mono, comme ce fut le cas de Lokossa. Les constats font état du démarrage effectif des activités et aucun incident majeur n’a été relevé sur le terrain .
Désiré C.  VIGAN A/R mono-Couffo

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1490 fois