Le Japon a autorisé le décaissement de près de 7 milliards F Cfa pour la construction d’infrastructures scolaires et d’aménagements hydrauliques dans 75 communes du Bénin. Le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, et l’ambassadeur du Japon près le Bénin, Kiyofumi Konishi, ont annoncé le projet, ce mardi 20 août  à Cotonou, à la faveur d’une conférence de presse conjointe.

Quatre-vingt-dix-huit modules de trois salles de classe avec bureaux et magasins ; 58 modules de quatre salles de classe ; deux retenues d’eau ; quatre laboratoires dans des collèges ; 99 latrines dans des écoles primaires ; acquisition de 7350 tables-bancs pour élèves et 5800 tables-bancs pour écoliers ; 526 bureaux pour enseignants ; 537 chaises pour enseignants ; 98 bureaux-directeurs avec 294 chaises et 124 tabourets de laboratoires. Telles sont les infrastructures prévues dans le cadre de la réalisation de nouveaux microprojets sociocommunautaires par les fonds de contrepartie du Don japonais Kr1 et du don hors-projets relatif à la construction d’infrastructures scolaires et aux aménagements hydrauliques.
Le gouvernement japonais a autorisé le décaissement de la somme de 6 984 385 430 FCfa pour la réalisation de ces infrastructures qui seront réparties sur l’ensemble du territoire national, soit dans 75 communes sur les 77 que compte le Bénin ; les deux autres communes non concernées bénéficient déjà chacune de projets spéciaux essentiellement financés par le Japon à savoir « Villages du millénaire» pour Banikoara et «Commune du millénaire » pour Bonou.
La réalisation de ces infrastructures démarre bientôt, à en croire le ministre Abdoulaye Bio Tchané, et s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement du Japon pour la mise en oeuvre du Programme d’action du gouvernement (Pag). Une fois réalisées, elles s’ajouteront à plus de 1400 salles de classe et autres infrastructures socio-communautaires construites par le Pays du Soleil-Levant, notamment dans le cadre de l’initiative du Processus de la Ticad (Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique). Des investissements pour lesquels le ministre Abdoulaye Bio Tchané témoigne la gratitude du Bénin au gouvernement et au peuple japonais pour leur sollicitude constante et leur assistance continue, avant d’assurer que les ressources seront utilisées de manière efficace en vue d’atteindre les objectifs.
Depuis 1982, le gouvernement du Japon accorde à l’Etat béninois, à travers le programme intitulé « Kennedy Round »(Kr), une assistance financière sous forme d’aide alimentaire appelée « Don japonais Kr1» composée essentiellement de riz commercialisé au prix subventionné au profit des populations, rappelle le ministre Bio Tchané. Les ressources issues de cette vente dénommées « ressources de contrepartie » sont utilisées, après avis du Japon, dans des projets socio-communautaires. C’est dans ce cadre que le Bénin a reçu l’avis de non objection du gouvernement japonais pour la réalisation du nouveau projet de construction d’infrastructures qui vise d’une part à offrir un meilleur cadre de travail aux écoliers, aux élèves et aux enseignants, et d’autre part à faciliter l’accès à l’eau potable dans certaines localités.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 536 fois