La représentation diplomatique des Pays-Bas au Bénin change de main. La nouvelle patronne des lieux, Catharina Geertuida Maria Tjoelker-kleve, a présenté, lundi 12 août dernier, les copies figurées de ses lettres de créance au ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci. La nouvelle ambassadrice espère renforcer davantage les relations entre son pays et le Bénin.

Catharina Geertuida Maria Tjoelker-kleve, nouvelle ambassadrice des Pays-Bas près le Bénin est allée présenter hier les copies figurées de ses lettres de créance au patron de la diplomatie béninoise, Aurélien Agbénonci. Salutations d’usage, remise des copies figurées et tête-à-tête, ont été les moments forts de la rencontre.
Au sortir de cette séance qui a duré plus d’une demi-heure, Catharina Geertuida Maria Tjoelker-kleve n’a pas hésité à dire toute sa joie d’être au Bénin. Et d’ailleurs, elle a hâte de travailler dans le pays. « Je suis très heureuse d’être ici. Vraiment, j’ai envie de travailler au Bénin. Je suis très contente de rencontrer son Excellence Monsieur le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération. On a eu de très bons échanges sur tous les défis qu’il y a. Et on va s’atteler à les relever ensemble », affirme-t-elle.
Concernant justement ces défis, la nouvelle ambassadrice de la Hollande rappelle que son pays travaille beaucoup au Bénin autour de l’emploi des jeunes, des droits des femmes, de la sécurité alimentaire, de la santé de la reproduction, etc.
« Je pense que c’est la ligne sur laquelle nous allons continuer ensemble avec nos partenaires béninois. Donc renforcement des relations dans les domaines qui existent déjà », a-t-elle fait savoir. Au-delà de tous ces domaines de coopération, elle voudrait que son passage à Cotonou soit également une période de renforcement des liens entre la Hollande et l’Afrique, notamment sur les questions de paix et de sécurité.
S’exprimant au sujet de ses sentiments sur le Bénin, elle dit avoir découvert « un pays accueillant, très agréable, au bord de la mer et propre. Je pense que c’est aussi important pour nous de faire connaître le Bénin aux Néerlandais. Qu’est le Bénin ? Quelles sont ses potentialités ? Pour le moment, on ne connaît pas trop bien le Bénin là-bas ». Très fascinée, l’ambassadrice entend travailler à communiquer davantage sur le Bénin et ses potentiels auprès de ses compatriotes, notamment en matière de tourisme et de développement.
Agée de 63 ans, Catharina Geertuida Maria Tjoelker-kleve est titulaire d’un master-ingénieur en sociologie rurale de développement, en management de conflits. Elle est mariée et mère de deux enfants. Avant sa nomination en tant qu’ambassadrice du Royaume des Pays-Bas près le Bénin, elle a occupé de nombreuses fonctions aussi bien au département du ministère des Affaires étrangères de son pays qu’à l’extérieur. De 2011 à 2014, elle a été successivement chef de coopération, ministre conseiller à l’ambassade des Pays-Bas à Bamako, chef de coopération, ministre conseiller de son pays à la Paz et chef de division de la société civile à la direction générale de la coopération internationale du ministère des Affaires étrangères depuis 2014.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 513 fois