Pour le compte de cette année, le Bénin est le premier producteur ouest-africain de coton avec plus de 700 000 tonnes de coton graine produites devant le Mali, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire.

Avec plus de 700 000 tonnes de coton graine produites, le Bénin est le numéro un du coton en Afrique de l’Ouest. Le pays ravit ainsi la vedette au Mali qui était en tête avec une production de 660 000 tonnes. D’après l’expert du coton, Gérald Estur, invité sur Radio France internationale (Rfi), depuis l’arrivée de Patrice Talon à la présidence, le Bénin a œuvré à la relance de cette filière.
« Pour ce qui est du Bénin, c’est la reprise en main de la filière depuis trois ans qui a permis, a contrario de ce qui se faisait avant, de payer rapidement les producteurs, de mettre en place de façon efficace des intrants et d’avoir une filière verticale intégrée, gérée depuis le plus haut sommet de l’État, qui a créé un choc de confiance. La production, qui plafonnait autour de 350 000 tonnes, a plus que doublé en trois ans, depuis l’arrivée du nouveau régime », éclaire-t-il. Derrière le Bénin et le Mali, s’alignent respectivement le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire.
Pour des raisons climatiques, les producteurs maliens n’ont pas réussi à maintenir leur place en termes de rendement comme par le passé. Le Burkina Faso par contre, a connu une baisse à hauteur de « 30 % »
dans sa récolte. Avec moins « 440 000 tonnes », il a été surpassé par la Côte d’Ivoire qui a connu une production de près « de 460 000 tonnes ». Toujours selon Rfi, la baisse qu’a connue le Burkina Faso est une conséquence de la sécheresse et des problèmes sécuritaires dans l’Est du pays, ce qui contraint les cotonculteurs à abandonner leurs champs et récoltes.

Par Salwane AHOUANSOU (Stag.)

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 967 fois