Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique a animé un point de presse dans la soirée d’hier mercredi 1er mai sur la supposée arrestation de l’ancien président de la République Boni Yayi. Sacca Lafia a démenti cette information et donnée la vraie version des faits.

« C’est du fake news », confie le ministre de l’Intérieur qui donne sa version des faits. Sacca Lafia fait savoir que l’armée et les forces de l’ordre et de sécurité ne se sont pas rendues à Cadjèhoun dans le but d’arrêter Thomas Boni Yayi. Il explique qu’elles y sont allées pour dissuader plutôt un mouvement de foule qui devrait prendre départ de ce quartier pour circuler dans la ville de Cotonou. « Etant donné qu’aucune manifestation de rue n’a été déclarée, nous avons envoyé des éléments sur le terrain afin d’étouffer le mouvement qui se préparait », clarifie Sacca Lafia. Il poursuit que la Police républicaine était dans son rôle régalien d’empêcher les troubles à l’ordre public. Cette mauvaise appréciation de la situation par les populations a entrainé des affrontement entre forces de l’ordre et certains groupes de personnes. Ces derniers procèdent à des jets de pierres à l’endroit des forces de l’ordre, brûlent des pneus ayant occasionné pas mal de dégâts. Face à la situation, le ministre Sacca Lafia a appelé les populations au calme.

Alexis METON

Évaluer cet élément
(2 Votes)
Lu 638 fois