La campagne pour la conquête de l’électorat, dans la perspective des législatives du dimanche prochain, se poursuit. Tête de liste du Bloc républicain dans les communes de la 8e circonscription électorale, Rachidi Gbadamassi n’entend pas s’accorder de répit. Avec son cheval blanc, il était porteur d’un message d’exhortation à la paix, vendredi 19 avril dernier, aux populations de Parakou et de certaines localités de la commune de N’Dali.

Après le lancement de la campagne électorale, vendredi 12 avril dernier, les candidats du Bloc républicain et de l’Union progressiste se bousculent dans les différentes localités. C’est pour solliciter le suffrage des populations dans le cadre des législatives du dimanche prochain. Soucieux de ratisser large, le candidat titulaire et tête de liste du Bloc républicain dans la 8e circonscription électorale, Rachidi Gbadamassi, était une nouvelle fois avec les populations de Parakou et de N’Dali, vendredi dernier.
A Komiguéa et à Boko où il s’est d’abord rendu dans la commune de N’Dali, l’heure était à la mobilisation. A chacune de ces étapes, il a appelé les populations à ne pas céder à la violence et à voter le cheval blanc. Il a saisi l’occasion pour déplorer la sortie, vendredi 19 avril dernier, des anciens présidents Boni Yayi et Nicéphore Dieudonné Soglo au marché international Dantokpa. Selon lui, elle n’arrange pas la situation socio-politique dans le pays.
« J’en appelle à la responsabilité historique de nos deux anciens chef d’Etat.
Le Bénin de Bio Guerra, Maga, Kaba, Béhanzin, Mathieu Kérékou, Mgr de Souza vous a tout donné. Le peuple béninois vous a également tout donné. Il vous a hissés pour occuper la plus haute fonction. Il vous revient aujourd’hui de retourner l’ascenseur à ce peuple pacifique », a insisté le candidat. A Parakou, il s’est aussi adonné au même exercice en délivrant toujours son message de paix.
Du côté de l’Union progressiste, on essaie aussi d’occuper le terrain. Mais, à ce niveau, on a préféré les rencontres de proximité. En compagnie de ses lieutenants, le candidat Eugène Assankpon va de quartier en quartier pour le porte-à-porte. Il a bénéficié, vendredi 19 avril dernier, de l’appui du candidat titulaire et tête de liste du parti dans la 8e circonscription, Sacca Lafia. Ce dernier était, sans tambour ni trompette, venu rencontrer les militants et sympathisants du parti à Parakou.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 522 fois