Les professionnels des médias sont appelés à plus de professionnalisme au cours de la campagne électorale qui démarre, ce vendredi 12 avril, en vue des élections législatives du 28 avril prochain. Adam Boni Tessi, président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication, a dans une déclaration, hier jeudi 11 avril, rappelé les différentes dispositions que l’institution a prises dans ce cadre.

La Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication veille et joue sa partition en vue d’une campagne électorale apaisée. Les médias, acteurs principaux, doivent respecter les textes de loi ainsi que les décisions prises par la Haac, dans la perspective des élections législatives. Dans sa déclaration hier jeudi, Adam Boni Tessi a rappelé que la campagne électorale démarre officiellement ce vendredi 12 avril à 00 heure et prendra fin le 26 avril à minuit conformément aux règles édictées par la Commission électorale nationale autonome (Cena). « Le rôle des médias est de rendre audibles tous les messages des candidats et celui de la Haac, de veiller à ce que tout se passe scrupuleusement selon les textes de loi », suggère Adam Boni Tessi. Entre autres textes, il cite le code de déontologie de la presse au Bénin, les conventions signées par les organes audiovisuels, la loi portant libéralisation de l’espace audiovisuel au Bénin, la loi portant sur le numérique au Bénin, la loi organique sur la Haac, le Code électoral béninois, la Charte des partis politiques. Outre ces dispositions légales, la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication a également pris deux décisions en cette période exceptionnelle. Il s’agit de celle portant réglementation de l’accès aux médias publics pendant la campagne médiatique pour les élections législatives prochaines et de celle qui réglemente l’accès aux médias du secteur privé. « Voilà deux précieux outils de travail pratiques que la Haac met à votre disposition pour un travail qui se veut véritablement professionnel», a martelé le président de la Haac. Il a aussi souligné que l’institution a pris toutes les décisions idoines pour un suivi méthodique de tous les médias où qu’ils se trouvent et d’où ils émettent. Il faut rappeler que la Haac met à la disposition de tout citoyen le numéro vert 21 31 77 67 pour signaler tout dérapage provenant des organes de presse.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 715 fois