L’An 3 de la gouvernance de Patrice Talon, président de la République, n’est pas passé inaperçu à Abomey-Calavi, samedi 6 avril dernier. Le Cadre de concertation des jeunes de l’Union progressiste de l’Atlantique a invité ses membres à une matinée d’échanges sur les idéaux du parti. Au terme de la rencontre, la coordination a exprimé sa satisfaction au sujet des actions menées par le gouvernement au cours des trois années. C'était à la faveur d’une conférence de presse.

Le Cadre de concertation des jeunes de l’Atlantique pour un nouvel élan progressiste a donné carte blanche au chef de l’Etat pour continuer à mener de main de maître sa politique de développement du Bénin. Charmés par ce qui a été fait en trois ans par Patrice Talon, ces jeunes hommes et femmes du Ccj Atlantique ont exprimé leur satisfaction et invitent, à l'occasion, le chef de l’Etat à ne pas céder aux chantages venant de toutes parts. C’est la substance de la conférence de presse animée, samedi 6 avril dernier, par les membres du Ccj pour un nouvel élan progressiste, au terme d’une matinée d’échanges sur les idéaux de l’Union progressiste, parti politique au sein duquel ils militent.
Jean Marie Houessou, secrétaire général à la coordination, rappelle, à l’entame de son intervention qu’il ne s’agit pas de la célébration de l’accession d’un homme au pouvoir, mais de trois années de mise sur les rails de la patrie. «Nous célébrons trois ans de l’amorce du développement de notre pays et l’ère de développement, de l’émergence, du Bénin en route pour être au rendez-vous des grands pays du monde », a-t-il affirmé. Patrice Talon, vrai artisan de développement, selon ses propos, a proposé un projet de société structuré en cinq axes principaux. Il se propose, entre autres, de rétablir un état respectueux des principes de la démocratie, d’accroître le potentiel des ressources humaines, d’assurer la protection sociale et le bien-être de tout le peuple… Son Programme d’action constitué en sept axes stratégiques pour 47 projets phares estimés à neuf mille trente-neuf milliards constitue la boussole du gouvernement depuis le 26 décembre 2016, a fait savoir Jean Marie Houessou. Il a aussi salué la performance réalisée par le gouvernement dans les secteurs de l’énergie, l’éducation nationale, la santé, les infrastructures routières… suivant les réformes engagées par Patrice Talon. «Tout le pays est en chantier de l’est à l’ouest et du nord au sud», s’est-il réjoui. L’installation de 211 kilomètres de fibre optique dans plusieurs communes du Bénin, l’organisation de la semaine du numérique… sont également à l’actif du chef de l’Etat, soucieux de faire du Bénin le quartier numérique d’Afrique à l’horizon 2021. La lutte contre les faux médicaments, l’inauguration du poste juxtaposé à la frontière nigériane, l’assainissement des finances publiques… sont également évoqués comme actions phares menées ces trois dernières années par le gouvernement Talon. Ce qui a fait dire à Jean Marie Houessou que tous les Béninois veulent de la réforme. Il a été soutenu par Luc Coomlan Toupé et Fabrice Amah qui appellent les jeunes à se rapprocher des différentes structures mises en place par le gouvernement pour les accompagner dans l’entrepreneuriat.
Il faut rappeler que les échanges entre militants de l’Union progressiste se sont déroulés autour du thème « Le langage des talents : un atout du progrès à l’ombre du baobab ». Il a été présenté par Yvonne Adjovi-Boco, selon qui le temps est venu pour chaque citoyen de faire valoir son talent. Quant au directeur général de l’Agence nationale des petites et moyennes entreprises, Alexandre Houédjoklounon, il a martelé que le gouvernement s’investit à accompagner les 4 351 entreprises recensées dans chaque arrondissement du Bénin après avoir présenté les opportunités de l’entrepreneuriat aux jeunes du Ccj.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 591 fois