Commencée le mardi 13 novembre, la tournée statutaire entreprise pour le compte de 2018 dans les communes de son département par le préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé, s’est achevée vendredi 16 novembre dernier. L’occasion lui a permis d’écouter les maires, de recenser leurs difficultés et leurs besoins, puis d’apporter des réponses à leurs préoccupations.

En visitant, du 13 au 16 novembre dernier, les 8 communes placées sous sa tutelle administrative, le préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé, a tenu à se conformer aux dispositions de l’article 151 de la loi N° 97-029 du 15 janvier 1999. A chacune des étapes ayant marqué sa tournée, il a entretenu les populations sur les réformes engagées par le chef de l’Etat, Patrice Talon, puis a sollicité leur accompagnement à la réalisation du Programme d’actions du gouvernement (PAG). Mais avant, les maires lui ont fait l’état des lieux de leurs communes sur les plans administratif, socio-économique et de bonne gouvernance. Dans l’ensemble, que ce soit à Parakou, N’Dali, Bembèrèkè, Pèrèrè, Sinendé, Kalalé, Tchaourou ou Nikki, les problèmes et les besoins exprimés sont les mêmes.
Les difficultés évoquées sont relatives à la faible mobilisation des ressources, à la non-tenue des sessions de villages ou de quartiers de villes et à l’absence d’agents compétents dans les administrations locales. Il y a aussi le déficit en personnel enseignant et de santé, le manque de salles de classe, la baisse du taux d’admissibilité aux différents examens, les grossesses en milieu scolaire, le mariage précoce, le manque d’infrastructures routières et les conflits frontaliers. A cela, il faut ajouter les difficultés d’accès à l’eau potable, la dégradation du couvert végétal, l’incivisme fiscal et les conflits entre agriculteurs et éleveurs. Cette situation fait que les communes du département ont des besoins dans presque tous les domaines.
Toutefois, malgré ces difficultés auxquelles elles sont confrontées, toutes les communes du Borgou parviennent à tirer leur épingle du jeu. Ainsi, la coordination des différents services de leurs mairies se passe bien, au grand bonheur de leurs populations. Il existe également une franche collaboration entre les administrations locales et les services déconcentrés de l’Etat. De même, toutes les communes s’efforcent de réaliser des infrastructures socio-communautaires et de fournitures de services de base au profit de leurs populations.
Pour ce qui est des préoccupations soulevées, chaque responsable des structures déconcentrées de l’Etat qui accompagnait le préfet, a su, en ce qui la concerne, apporter les réponses indiquées. Chacune d’elles s’est employée dans son secteur d’intervention, à présenter les efforts que le gouvernement ne cesse de consentir pour améliorer les conditions de vie et de travail des populations. En témoignent les progrès réalisés dans les domaines de la sécurité et de fourniture de l’énergie électrique.
Au terme de la tournée, le préfet n’a pas pu cacher sa satisfaction. Selon lui, les objectifs qui lui ont été assignés sont largement atteints.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1545 fois