En marge de la célébration de la Gaani, la ville de Nikki a abrité, mardi 20 novembre dernier, le lancement de la caravane nationale du programme de promotion de l’économie numérique dénommé « Bénin Digital Tour 2018 ». C’était sous la houlette de la ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou. Dans ce cadre, l’opportunité sera offerte à plus de 1250 bénéficiaires intervenant dans les secteurs socio-économiques de base, de maîtriser l’outil informatique.

Point n’est besoin de rappeler aujourd’hui, l’importance des Technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les secteurs socio-économiques de base comme l’éducation, la santé, le commerce et l’agriculture. Le projet de formation itinérante « Bénin Digital Tour 2018 » dont le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, a procédé au lancement, mardi 20 novembre dernier à Nikki, participe de cette nécessité. Initié et mis en œuvre par l’Agence béninoise du Service universel des communications électroniques et de la Poste (ABSU-CEP), il vise à sensibiliser et à former aux usages du numérique les jeunes élèves, étudiants, artisans, commerçants, agents de l’administration publique, le personnel des Ong et autres professionnels de 25 communes réparties dans les 12 départements du Bénin. Ce sera du 20 novembre 2018 au 10 février 2019, à raison de 50 participants dont 25 filles, pendant 3 jours, au niveau de chaque commune.
Au nombre des thématiques sur lesquelles portera la formation assortie de l’accès gratuit à l’Internet haut débit, il est prévu l’initiation à l’utilisation basique de l’Internet, à travers ses possibilités et techniques de recherche. Il y a aussi l’initiation aux médias sociaux par la création des blogs, technique de production de contenus locaux, protection des données personnelles, commerce en ligne, e-services du gouvernement et autres.
Au terme des 3 jours de formations prévus par commune, a assuré le directeur général de l’ABSU-CEP, Emile Kougbadi, les participants seront mieux aguerris à l’utilisation rationnelle et optimale des médias sociaux. « Les communes bénéficiaires sont celles qui sont traversées par la fibre optique », a-t-il poursuivi. Il informe que 1 250 personnes au moins dont 625 femmes, seront directement impactées. A la fin de l’activité, a-t-il également indiqué, une plateforme sera mise en place pour créer la communauté de l’ensemble des participants, en vue d’enrichir davantage leurs expériences dans le numérique.
« Cette initiative ambitionne de laisser des savoir-faire numériques utiles au développement de toutes les communautés », a renchéri la ministre de l’Economie numérique et de la Communication. Elle a, au passage, rappelé l’intérêt que le gouvernement accorde au secteur de l’économie numérique. « L’enjeu est de transformer à moyen terme le Bénin en une plateforme de services numériques pour toute l’Afrique de l’Ouest », a soutenu Aurélie Adam Soulé Zoumarou.
Avant elle, c’est le deuxième vice-président de l’Assemblée nationale, Robert Gbian, qui a loué cette initiative du gouvernement. Quant au préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé et le premier adjoint au maire de Nikki, Adam Syla, ils ont remercié le gouvernement pour le choix porté sur Nikki pour le lancement officiel du projet.
En dehors de Nikki, N’Dali et Bembèrèkè dans le Borgou, Kandi, Banikoara et Malanville dans l’Alibori. Djougou, Bassila, Natitingou, Tanguiéta, Savalou, Savè, Dassa-Zoumè, Covè, Abomey, Aplahoué, Dogbo, Lokossa, Comè, Ouidah, Allada, Dangbo, Avrankou, Pobè et Kétou sont les autres communes que le bus de la caravane sillonnera.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1923 fois