Le service des sœurs pour la promotion humaine, à travers le Festival des « Sans voix » organise du 17 novembre au 1er décembre un tour cycliste pour personnes handicapées.

La première étape de cette compétition a été lancée ce samedi par Léonie Dochamou, directrice exécutive du service des sœurs pour la promotion humaine et Ouorou Barè, président de la Fédération Handisport du Bénin à l’Eglise catholique Saint Michel de Cotonou. Une trentaine de participants étaient au rendez-vous. De l’église Saint Michel au stade Général Mathieu Kérékou, les personnes handicapées ont pu faire valoir leurs talents. Selon la sœur Léonie Dochamou, l’objectif global est de faire entendre la voix des « Sans voix » à travers la promotion de leurs talents en vue de leur inclusion sociale. Ce tour cycliste de 202,3 Km est réparti en 10 étapes. Au nombre des activités prévues sur l’itinéraire Cotonou-Bohicon, il y aura : le don de sang, la sensibilisation de la population sur les manifestations de la maladie mentale et surtout la vulgarisation de la loi portant protection et promotion de la personne en situation de handicap. « L’initiative coïncide avec la journée mondiale des pauvres (17 novembre 2018), décrétée par le Pape François.», a-t-elle précisé. C’est l’occasion pour le président de la Fédération Handisport du Bénin, Ouorou Barè, de remercier les sœurs de l’Église catholique pour avoir fait de l’inclusion des personnes handicapées une mission. « Nous pouvons vous assurer du soutien effectif de la Fédération Handisport du Bénin». La deuxième étape entre le stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou et carrefour Kpota (Abomey-Calav) est prévue pour être lancée ce jour.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1122 fois