Reporté pour le samedi 27 octobre prochain, plus rien n’empêchera désormais le démarrage du championnat national de football. En multipliant les rencontres de préparation, les différents clubs concernés mettent à profit les derniers jours, pour procéder aux ajustements qui s’imposent.

Passés les matches des Ecureuils du Bénin contre les Eperviers du Togo et les Fennecs de l’Algérie, dans le cadre des éliminatoires de la Can, Cameroun 2019, le championnat national de football peut enfin démarrer. Annoncé pour la fin du mois dernier, il a été reporté à la date du 27 octobre prochain. Le rendez-vous est donc pris pour le stade municipal de Parakou, toujours avec le match d’ouverture qui mettra aux prises les Buffles du Borgou et la formation de l’Aspac. Ainsi, à quelques jours du coup d’envoi, les différentes équipes engagées ont entamé la dernière ligne droite de leur préparation, en multipliant les matches amicaux. Elles procèdent à la revue de leurs effectifs.

C’est le cas de nombreux clubs. Il s’agit de l’As Tonnerre de Bohicon, de Eternel FC du président Firmin Akplogan, des Buffles du Borgou, de Zazira FC de Parakou, des Panthères de Djougou, des Cavaliers FC de Nikki, de l’Asvo, de Espoirs de Savalou, de l’ Upib Omn, de l’As Cotonou, du Réal Sports de Parakou, des Dragons de l’Ouémé, des Requins de l’Atlantique, des Caïmans du Zou, du Dynamo d’Abomey, des Taneka FC de Natitingou, l’US Kraké. Mettant les derniers jours à profit, ils ne cessent d’enchaîner les matches tests, pour les derniers réglages.
Pour jauger la forme actuelle de ses joueurs, les Panthères de Djougou ont entrepris depuis mercredi 17 octobre dernier, un périple dans le département du Borgou. Après avoir été contraints au nul (1-1) à Nikki par les Cavaliers FC de la localité entraînés par Serges Fassinou, ils étaient à Gogounou hier, jeudi 18 octobre, pour un autre match. Le Taneka FC sera leurs hôtes, dimanche 21 octobre prochain au stade Atchoukouma de Djougou. Comme les Panthères, d’autres équipes livreront aussi des matches de préparation ce week-end.
Pendant ce temps, la Fédération béninoise de Football du président Mathurin de Chacus continue de prendre les dernières dispositions. Outre les commissions, les formalités administratives liées à l’établissement des licences, elle doit publier les différents calendriers et régler les derniers litiges en instance par rapport à certains clubs.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1839 fois