La ville de Parakou accueille demain, samedi 1er septembre, un gala international de boxe. En marge de l’évènement, les membres de son Comité d’organisation ont animé, ce jeudi 30 août à l’auto-gare d’Albarika, en présence des deux challengers du combat vedette, le Béninois Séidou Fataou Garadima alias Boro et le Ghanéen Kofi Ahhbah dit Black Bomba.

Grande attraction au niveau du noble art, demain samedi 1er septembre, au stade municipal de Parakou. Ce sera à l’occasion d’un gala international de boxe dont le combat vedette mettra aux prises le pugiliste béninois Séidou Fataou Garadima alias Boro à son homologue ghanéen Kofi Ahhbah surnommé Black Bomba. Il s’agit d’un combat néo-professionnel dans la catégorie des mi-lourds.

Pour confirmer la tenue de l’évènement, ses organisateurs étaient face aux professionnels des médias, ce jeudi 30 août à l’auto-gare d’Albarika. Ils avaient à leurs côtés les deux boxeurs.
Pour le promoteur, Edgard Adoukonou de Gankouin 229, toutes les dispositions sont prises pour l’organisation de l’évènement. Le ring est déjà à Parakou et son montage commencera ce vendredi 31 août.
La Fédération béninoise de boxe a accordé son autorisation et les arbitres sont attendus pour ce jour. Slim Koffi, l’organisateur et Marc Pognon, le représentant de Baobab Express, qui appuient le gala, abonderont dans le même sens. Une caravane est prévue cet après-midi à travers la ville.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1379 fois