Les regards des férus du noble art au Bénin seront tournés, samedi 1er septembre prochain, vers la ville de Parakou. Elle accueillera un gala de boxe avec, à la clé, un combat néo-professionnel. 

La fièvre ne cesse de monter à Parakou à mesure que s’approche cette date du gala international de boxe que le stade omnisports de la ville abritera. L’évènement constituera en soi une première pour la ville. Sur le ring, un de ses fils, Séidou Fataou Garadima alias Commandant Borro sera opposé au pugiliste ghanéen Kofi Ahhbah dit Black Bomba. Ce sera pour un combat néo-professionnel dans la catégorie des mi-lourds.
Actuellement, les organisateurs procèdent aux derniers préparatifs. Chargé à bord d’un train à Cotonou, le matériel devant monter le ring est arrivé sans difficulté à Parakou, depuis samedi 25 août dernier.
Quant au boxeur ghanéen, il est attendu ce mardi 28 août, à Cotonou. Il ralliera Parakou demain.
Confiant et très déterminé, Commandant Borro confie être prêt pour le combat. A son adversaire, il promet le KO. Au cours des séances d’entraînement sous la houlette de son coach Martin Patrice, il continue à mettre les bouchées doubles pour gagner son combat.
En dehors du combat néo-professionnel, six autres combats sont également programmés au cours de ce gala, et n’opposeront que des pugilistes béninois.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1882 fois