La ville de Parakou s’apprête à vivre, samedi 1er septembre prochain, un combat professionnel de boxe sur le plan international. Sur le ring, un de ses fils, Fataou Garadima alias Commandant Boro sera opposé au pugiliste ghanéen Koffi Ayabah dit Black Bomba. Ce sera pour le premier gala de boxe jamais organisé dans le septentrion.

Les regards des férus du noble art au Bénin seront tournés, samedi 1er septembre prochain, en direction de la ville de Parakou. Et pour cause, le Béninois Fatao Garadima et le Ghanéen Koffi Ayabah ont rendez-vous au stade municipal où ils vont croiser les gants. Ce sera pour un combat professionnel dans la catégorie des mi-lourds.

En dehors de Cotonou qui est habituée à accueillir ces évènements, c’est pour la première fois que Parakou bénéficiera de cet honneur. Ce sera l’occasion pour son public d’encourager son pugiliste appelé à livrer son premier combat professionnel.
Après avoir fait ses armes dans le championnat amateur, Fatao Garadima n’a cessé de progresser. A plusieurs reprises, en effet, il a été champion dans sa catégorie. Pour lui, le moment est venu de passer professionnel.
S’agissant de son adversaire, il a déjà plusieurs combats à son actif dont, apprend-t-on, sept KO. Fatao Garadima en est conscient. Depuis plusieurs mois, il se prépare en conséquence.
En dehors de cette affiche vedette, sept autres combats sont également prévus. On suivra notamment Tandja Imorou, une autre valeur sûre du noble art béninois.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1808 fois