La Fédération béninoise de taekwondo a organisé, ce week-end, l’édition 2018 de la Coupe du Bénin au centre Saint-Ambroise dans la ville de Djougou. Après la pesée de poids, le tirage, le stage des arbitres et coaches, vendredi 10 août dernier, cap a été mis sur les compétitions. Avant les combats, les délégations venues des différents départements du pays ont organisé une caravane. Plus de 150 taekwondoïstes présents ont parcouru les grandes artères de cette ville avant de se retrouver sur les tatamis.

A l’issue de cette procession, le président de la Fédération béninoise de taekwondo, François Kouyami, a exprimé sa joie de voir toutes les ligues participer à cette compétition qui va permettre de détecter les meilleurs taekwondokas du Bénin pour le compte de cette saison. Selon lui, la délocalisation de cette compétition dans le nord du pays s’inscrit dans la volonté de la fédération d’accompagner le gouvernement dans sa vision de faire vivre les activités sportives dans toutes les régions du pays.
Présent à cette manifestation, le président du Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Bén), Julien Minanvoa, a remercié les responsables des ligues et ceux de la fédération pour le travail qu’ils abattent pour le développement de cette discipline au Bénin. Il a invité les athlètes au fair-play tout au long de la compétition. Les combats se sont déroulés dans toutes les catégories et ont permis aux meilleurs taekwondokas de s’affirmer. 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2000 fois