En prélude aux prochains Mondiaux de pétanque (du 13 au 16 septembre 2018 au Canada), la Fédération béninoise de pétanque (Fbp) et les boulistes se préparent activement au stade de l’Amitié général Mathieu Kérékou de Cotonou. Sous l’égide du sélectionneur national, Guy Tronnou, et son adjoint Thierry Babagbéto, les six boulistes travaillent pour aiguiser leur application, la précision la cohésion, et l’homogénéité avant la compétition.

En route pour les Mondiaux de pétanque prévus du 13 au 16 septembre prochain au Canada, les boulistes béninois sont à la troisième phase de leur plan de préparation. Les six boulistes travaillent sous la supervision du sélectionneur national, Guy Tronnou et son adjoint Thierry Babagbéto. 

Rencontré ce lundi au boulodrome du stade l’Amitié général Mathieu Kérékou de Cotonou, le coach Guy Tronnou indique que cette phase des préparations prévue du 2 au 10 août prochain suit normalement son cours. A l’en croire, les potentiels représentants béninois travaillent leur précision, leur cohésion et leur homogénéité, pour leur permettre de répondre efficacement lors de la compétition. « Nous travaillons ardemment afin d’avoir des boulistes capables de tenir lors de la compétition », a-t-il déclaré.
L’équipe se prépare dans les meilleures conditions pour ne pas être en déphasage avec les réalités du tournoi, assure-t-il. « Nous misons sur la qualité de chaque joueur pour disposer d’une sélection homogène et des joueurs capables de porter haut l’étendard du Bénin », a-t-il ajouté. Au total, quatre boulistes seront retenus à l’issue de la mise au vert. « L’endurance et la précision sont mises en exergue au niveau de chacun des six boulistes pour retenir finalement les quatre meilleurs qui vont effectuer le voyage », a-t-il précisé.
L’objectif étant de revenir avec le titre de champion, la direction technique entend mettre les bouchées doubles pour participer à cette compétition avec une équipe compétitive. C’est l’occasion pour le sélectionneur adjoint Thierry Babagbéto d’évoquer le plan de préparation qui, selon lui, tient compte des moyens de la fédération. Pour lui, ce chronogramme suit normalement son cours et leur permet d’affronter les meilleures équipes au niveau national. Les consignes sont données aux joueurs afin qu’ils soient capables de défendre valablement les couleurs nationales pour conquérir leur titre de vice-champion ou revenir premier de la compétition. Il estime que l’équipe n’a pas la pression pour atteindre l’objectif à elle assigné par la Fédération béninoise de pétanque dirigée par Aurélien Vinou.
Selon Bio Marcel, capitaine de l’équipe nationale de pétanque, les préparatifs vont bon train et augurent d’un heureux aboutissement. Selon lui, l’équipe a fait des matchs amicaux et a remporté un tournoi local dans la commune d’Abomey-Calavi, le week-end dernier. « Nous sommes à la troisième phase de mise au vert et je peux dire que c’est prometteur. Il reste quelques automatismes pour boucler les séances mais j’estime que tout se passe bien », a-t-il déclaré.
Signalons que la dernière étape des préparatifs est annoncée pour se dérouler du 25 août au 7 septembre 2018.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1393 fois