Les Ecureuils juniors affrontent, ce samedi 4 août au Cape Coast stadium, les Black Starlets du Ghana pour le compte du match aller des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (Can U-20). Un match difficile pour les Ecureuils qui auront à cœur de défier le Ghana sur ses installations avant le match retour à Cotonou.

Tombeurs respectivement de la Gambie et de l’Algérie, le Bénin et le Ghana se donnent rendez-vous ce samedi 4 août au Cape Coast stadium dans le cadre d’un match comptant pour la manche aller du troisième tour des éliminatoires de la Can juniors 2019. Après quelques jours de stage soldés par des résultats intéressants à Cotonou, Lomé et Lagos, Charbel Gomez et ses coéquipiers sont partis de Cotonou avec confiance pour défier l’ogre ghanéen. Galvanisés par leur victoire dimanche dernier face à Smart city de Lagos, les jeunes Ecureuils sont à Cape Coast avec un bon état d’esprit. Le sélectionneur Valère Houandinou a d’ailleurs rassuré de la forme de ses poulains à l’issue d’un mois de préparation. Les Ecureuils juniors sont attendus avec le même mental pour disputer Ghana le dernier billet encore disponible pour la phase finale prévue au Niger du 24 février au 10 mars 2019.
Le Bénin peut compter sur Ibrahim Ogoulola, Harold Avodagbé, Charbel Gomez et Samson Akinyoola auteur d’un doublé face à la Gambie à Cotonou lors du match retour au deuxième tour de la randonnée.
Face à une équipe ghanéenne techniquement et physiquement au point, les défenseurs béninois devront faire preuve de combativité pour ne pas être surpris comme les Fennecs juniors battus (2-0) à Cape Coast en mai dernier. Le sélectionneur des Black Starlets, Jemmey Kopina, pourra aligner Sadik et Sulley, buteurs après leurs entrées en jeu au match retour à Cape Coast.
Cette rencontre reste importante pour les deux sélections lorsqu’on sait qu’elle baliserait le champ pour une qualification pour rejoindre l’Afrique du Sud, le Sénégal, le Burkina Faso et le Nigeria, le Burundi et le Mali qui ont déjà validé leurs tickets pour la compétition. Les jeunes ghanéens et béninois sont contraints de jouer dans le but de prendre une avance sur l’adversaire avant le round final prévu pour le 10 août prochain, au stade René Pleven à Cotonou.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1767 fois