Le président de la Fédération mondiale des sports boules, président de la fédération internationale de pétanque et du jeu provençal (Fipjp), Claude Azéma, était ce mercredi 18 juillet, face aux différents acteurs impliqués dans l’organisation des prochains Masters 1000 qui auront lieu au Bénin en décembre 2018. Il avait à ses côtés le président de la Confédération africaine des sports boules, Idrissou Ibrahima.

Le président de la Fédération béninoise des sports boules et le président de la Confédération africaine des sports boules reçoivent, depuis quelques jours, la visite d’un hôte particulier. Il s’agit du président de la Fédération internationale de pétanque et du jeu provençal, Claude Azéma, arrivé au Bénin pour s’enquérir des dispositions prises et du niveau d’organisation des prochains Masters 1000 qui auront lieu à Cotonou en décembre prochain.

Le président de la Confédération africaine des sports boules, Idrissou Ibrahima, a affirmé que cette visite de Claude Azéma sera l’occasion pour lui de tenir une séance de travail avec ses hôtes pour discuter de certains sujets brûlants des sports boules au niveau de l’Afrique, notamment les prochains championnats qualificatifs qui auront lieu au Congo Brazzaville. La première édition de ces qualificatifs avait eu lieu au Bénin. Au cours de la séance de travail, les participants ont également discuté du prochain championnat du monde des sports boules qui aura lieu au Canada.
Idrissou Ibrahima rappelle que l’organisation de ce championnat a été une dispute entre le Bénin et le Canada. Car, selon lui, le dossier présenté par le Bénin était imbattable, mais malheureusement, certaines réalités du terrain ont fait que le Canada a été choisi.
Le Bénin a été choisi pour organiser en décembre prochain les Masters 1000 de pétanque qui regroupera des compétiteurs venus de plusieurs pays du monde.
Le président de la Confédération africaine des sports boules a rassuré que le Bénin a les appuis nécessaires pour que tout se passe bien. Pour sélectionner les pays participants, il y a des critères. Le classement mondial s’établit sur deux ans.
Le président Claude Azéma confirme que pour le championnat mondial, le Canada n’a pas été choisi sur dossier. Mais, le choix a été fait compte tenu de l’alternance des continents pour l’organisation, a-t-il laissé entendre.
Il pense que l’évènement qui a été trouvé pour consoler le Bénin sera réussi, pour être pérennisé. « L’évènement qui aura lieu au Bénin va servir d’usage à ce qui va se passer aux jeux olympiques », affirme-t-il.
Claude Azéma, se réjouit du constat fait qu’au Bénin, la pétanque et les sports boules ont un écho favorable. Il apprécie également la création d’une structure spéciale pour la gestion de l’évènement.
Il a annoncé que la compétition aura lieu sur le site Olympia sis à Wologuèdè, avant de mettre un accent sur la féminisation des sports boules sur le continent, avec la création d’un championnat d’Afrique de pétanque pour montrer que la discipline évolue bien.
Il est prévu pour ce jour l'investiture du président de la commission antidopage sera investi à Cotonou.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1841 fois