Le quinzième Tour cycliste du Bénin démarré le 6 mai dernier à Tanguiéta a pris fin, dimanche 13 mai dernier, par le critérium de Cotonou long de 80 km. Au classement général de cette compétition, c’est le coureur burkinabé Yarbanga Salifou qui sort vainqueur. Le classement par équipe donne le Burkina Faso en tête. L’évènement a été soutenu par le gouvernement représenté par le ministre en charge des Sports, Oswald Homéky.
Par Pintos GNANGNON
Après une semaine de compétition, le quinzième Tour cycliste international du Bénin a pris fin dimanche dernier par le critérium de Cotonou couru sur 80km et remporté par le burkinabé Salfo Bikienga, suivi de son compatriote Seydou Bamogo et de l’Ivoirien Bassirou Koné.
Au classement général de ce tour, c’est le trio burkinabé constitué de Yarbanga Salifou, suivi de ses compatriotes Seydou Bamogo et Salfo Bikienga qui l'a emporté.
Au niveau des équipes béninoises ayant participé au tour, le coureur Eric Ahouandjinou est le premier des coureurs nationaux avec la 17e place. Il est immédiatement suivi d’Abdoul Bashiki qui a occupé la 18e place. Le président de la Fédération béninoise de cyclisme, Romuald Hazoumè félicite les coureurs qui ont tenu jusqu’au bout contrairement aux fois précédentes ; le seul Béninois ayant abandonné s’est claqué une clavicule. Tous les autres sont restés dans le lot.
La dernière place du tour a été occupée par le coureur togolais Panawé Dédéma.
Le président de la Fédération béninoise de cyclisme, Romuald Hazoumè, s’est dit très fier des coureurs béninois et de l’organisation qui, reconnaît-il, doit s’améliorer. Il précise que l’organisation de la quinzième édition du Tour cycliste international du Bénin n’a été possible que grâce à la Société béninoise de brasserie (Sobébra), sponsor officiel, qui a mis de gros moyens pour combler les défections de sponsoring observées au dernier moment.
Romuald Hazoumè remercie le gouvernement et particulièrement le directeur général de la Police républicaine qui a mis les moyens à leur disposition pour que le tour se déroule en toute sécurité.
« Une fois encore, nous sommes extrêmement ravis de cette organisation qui a été professionnelle, avec le support de l’ensemble de la population béninoise », se réjouit Sébastien Yves Ménager, le directeur général de la Sobébra, qui a également précisé que le cyclisme a des valeurs qui se rapprochent de celles de sa société. Le groupe Castel défend, précise-t-il, les valeurs d’abnégation, de force, de courage et de volonté.
Le ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports, Oswald Homéky, se réjouit d’une promesse qu’il a tenue : celle de se joindre à la Fédération béninoise de cyclisme pour mobiliser le sponsoring. La fédération, selon lui, a fait une belle organisation et ensuite, les cyclistes béninois ont fait de belles performances.
Le ministre Oswald Homéky saisit cette occasion pour inviter les privés à soutenir la Fédération béninoise de cyclisme et estime qu’il est important que les entreprises privées se joignent aux efforts de l’Etat, puisque dans aucun pays, les subventions d’un Etat ne peuvent couvrir les dépenses de l’ensemble des fédérations sportives?

Le palmarès du Tour

Classement Général

1er : Yarbanga Salifou
2e : Seydou Bamogo
3e : Salfo Bikienga

Classement Général par équipe
1er Burkina Faso
2e Nigeria
3e Cameroun
4e Côte d’ivoire
5e Niger
6e Bénin A
7e Togo
8e Bénin B
Les maillots

Mailot jaune Castel Beer (classement général au temps): Yarbanga Salifou
Maillot Posso sport (premier béninois) : Eric Ahouandjinou
Maillot Socar Bénin-Mitsubishi (combativité) : Yossi Adama de la Côte d’ivoire
Maillot Canal+ (premier des africains) : Yarbanga Salifou du Burkina Faso
Maillot XXL Energy, (sprints intermédiaires) : Seydou Bamogo, Burkina Faso
Maillot Ibis Hôtel (meilleur jeune) : Souleymane Koné, Burkina Faso
Maillot Renhault- Sonaec (plus grande remontée) : Jacques Hounza, Bénin
Maillot Best Western plus, (élégance) : Abdoul Bashiki, Bénin
Mailot Moov-Bénin (premier des invités) : Yarbanga Salifou, Burkina Faso
Maillot Puma Energy (combiné) : Eric Ahouandjinou, Bénin

Les écharpes

Echarpe Bénin Pétro (meilleur équipier béninois) : Aurel Zinsou, Bénin
Echarpe LG (fairplay) : Augustin Acakpo, Bénin
Echarpe Monsavon (meilleur jeune béninois) : Emmanuel Sagbo
Echarpe Air France (plus longue échappée béninoise) : Rémi Sohou
Echarpe Visuel communication (plus chanceux) : Abdoul Bashiki
Echarpe Scil peinture et prosign (plus ancien) : Damien Tékou , Cameroun
Echarpe Sogea Satom (le malchanceux) : Arnaud Toutoui, Bénin
Echarpe Ebomaf (super combatif béninois) : Rémi Sohou
Echarpe Restaurant l’Oriental (meilleur équipier africain) : Souleymane Koné, Burkina Faso
Echarpe APS (lanterne rouge) : Panawé Dédéma, Togo.

Un trophée spécial a été décerné au président de la République.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 797 fois