Les Supers Eagles du Nigeria vont affronter les Lions de l’Atlas du Maroc en finale du Championnat d'Afrique des nations (Chan) 2018 dimanche prochain au stade Mohammed-V de Casablanca. Dans cette arène de 67000 supporters, les Marocains victorieux face aux Libyens (3-1) en demi-finale tenteront d’inscrire leur nom au palmarès des vainqueurs de cette compétition.

Le Maroc et le Nigeria se donnent rendez-vous dimanche prochain pour la finale de la cinquième édition du Championnat d’Afrique des nations. En trois participations chacune, les deux équipes retrouvent pour la première fois la finale de la compétition, rejoignant le cercle fermé des finaliste du Chan jusque-là constitué de la RD Congo, de la Libye, de la Tunisie, du Ghana, de l’Angola et du Mali.
Auréolés d’un parcours sans faute dans cette compétition, les Lions de l’Atlas ont non seulement l’avantage du public mais aussi disposent de l’attaque la plus prolifique du tournoi avec Ayoub El-Kaabi, le meilleur buteur de la compétition grâce à huit réalisations. Au total, le Maroc a inscrit 12 buts en cinq rencontres soit une moyenne de 2,4 buts par match à cette étape de la compétition. Bien organisés dans le jeu défensif, ils n’ont encaissés que deux fois. Le Maroc peut compter sur Ayoub El-Kaabi, Watib El-Karti, El-Haddad et Bencharki capables de belles phases offensives.
Premier pays organisateur à atteindre la finale d’un Championnat d’Afrique des nations, le Maroc tentera d’inscrire son nom parmi les vainqueurs de ce trophée, quatorze ans après la finale perdue face à l’équipe de Tunisie en Coupe d’Afrique des nations. Le Maroc peut donc compter sur cet atout dans ce duel au sommet.
Vainqueurs du Soudan (1-0) en demi-finale, les Super Eagles locaux ont réussi jusque-là à faire le service minimum. Peu réalistes devant les buts adverses, les attaquants nigérians Okpoku, Okechukwu, Faleye, Solomon et Rabiu n’ont marqué que 7 buts contre 3 encaissés. Troisième du tournoi en 2014, le Nigeria est également attendu dans ce derby final.
Cette rencontre apparaît également comme un duel entre l’Afrique noire et le Maghreb qui totalise chacun deux trophées. L’équipe qui remportera cette cinquième édition fera donc l’affaire de sa zone géographique. Au cas où les Lions de l’Atlas passeront dimanche prochain, le Maroc deviendra le troisième pays du Maghreb à s’adjuger ce trophée après la Tunisie (2011) et la Libye (2014). Si les Supers Eagles du Nigeria remportent la compétition ce sera une première pour l’Afrique occidentale. Le Nigeria deviendra du coup, la deuxième équipe de l’Afrique subsaharienne à gagner la compétition après la RD Congo?

Face-à-face Ayoub El-Kaabi et Gabriel Okechukwu

Les deux équipes finalistes peuvent compter sur deux joueurs clés dans cette rencontre. La première attraction dans ce duel au sommet reste le jeune attaquant de 24 ans, Ayoub El-Kaabi, meilleur buteur de ce Chan 2018. Avec désormais 8 buts à son compteur, ce dernier a établi un record personnel dans la compétition, devenant du coup le meilleur buteur de l’histoire du tournoi. Jusqu'en juillet 2017, Ayoub El Kaabi était méconnu du public.
La défense nigériane aura fort à faire devant celui qui a été meilleur buteur du championnat national de deuxième division avec le Racing club de Casablanca durant la saison 2016-2017 (25 buts). Le Nigerian Gabriel Okechukwu, l’homme providentiel lors de la demi-finale face au Soudan (0-1, 16e) sera suivi dans cette partie. C’est un joueur dont le Maroc devra se méfier. Auteur de deux buts en deux matches dans le tournoi, l’attaquant d’Akwa United, 23 ans, 1,87 m 72 kg est un maillon essentiel chez les Super Eagles.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2585 fois