Déjà quelques semaines que le rideau est tombé sur les Jeux olympiques, Rio 2016 au Brésil. Ainsi donc, une nouvelle olympiade commence pour le sport sur le plan mondial. Au Bénin, l’heure est désormais à l’élaboration d’une assiette identitaire auprès des fédérations sportives nationales.

Les lumières s’étant éteintes sur les JO de Rio 2016, à partir du 1er janvier prochain, s’ouvrira la 31e édition des olympiades à travers le monde. Elle va couvrir les quatre prochaines années, avec bien évidemment des compétitions majeures pour lesquelles le Bénin, pour ne plus être surpris, entend se préparer en conséquence, avant d’y participer. Il ne veut plus rester les bras croisés pour les voir venir.

C’est donc pour lui éviter de ne plus improviser, que le Comité national olympique et sportif béninois (Cnosb), selon son président Julien Minavoa, a décidé de lancer une enquête comodo in comodo auprès de toutes les fédérations sportives nationales. Il s’agira, a-t-il expliqué, d’élaborer l’assiette identitaire fédérale qui permettra à terme de réaliser l’agenda sportif du Bénin pour la période 2017-2020.
Pour le président Julien Minavoa, le questionnaire à remplir s’inscrit dans le cadre d’une démarche qui vise la préparation des actes indispensables pour démarrer la nouvelle olympiade. Elle permettra d’avoir des bases saines, réelles, vérifiables et tangibles sur lesquelles, on pourrait se baser pour engager toutes les analyses de diagnostics.
Comme domaines d’actions stratégiques sur lesquels le questionnaire porte, le président du Cnosb en a cité quelques uns. Il y a, entre autres, la démocratisation de la pratique sportive, l’administration et les procédures, la gestion technique des fédérations, le dispositif juridictionnel, la gestion des ressources humaines, puis la durabilité, c’est-à-dire l’environnement et le sport.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1457 fois
Tags:
  • ,