Au cours de sa sortie médiatique du 11 février dernier, le Comité de normalisation a annoncé l’organisation prochaine d’une soirée de gala suivie de décorations pour les anciens footballeurs. Une initiative qui réjouit d’avance les principaux concernés.

Début mars prochain, il sera organisé une soirée de gala à l’intention des anciennes gloires du football national. «Ce sera une occasion de retrouvailles avec ces aînés qui ont fait rêver nos compatriotes à un moment donné. Nous voulons désormais les impliquer dans les affaires du football», a annoncé le président du Conor, Rafiou Paraïso, lors de sa sortie médiatique du 11 février dernier. Il précise que ranger cette catégorie d’acteurs au placard ne profitera pas à l’avenir du football du Bénin. Au cours de la soirée, des distinctions leur seront décernées et on «verra dans quelle mesure les impliquer dorénavant dans les affaires du football de notre pays», ajoute Rafiou Paraïso.

Depuis l’annonce de l’évènement, nombreux sont les anciens footballeurs qui se réjouissent déjà. L’ancien international Charles Anah juge par exemple l’idée très géniale. « Ils veulent nous donner une nouvelle vie», se réjouit-il. Il précise que si la promesse arrivait à se réaliser, ses initiateurs n’auront rien fait d’autre que de réparer une injustice. «En tout cas, ce sera une occasion pour nous prolonger la vie», sourit l’ancien gardien de but du club Alliance de Cotonou. Il est soutenu par son équipier Dovi Lakoussan qui qualifie d’immémorial cet acte. «Nous avons passé notre jeunesse à égayer le public. Nous avons défendu vaillamment les couleurs nationales. Et par la suite, plus rien», se désole l’ancien sociétaire des Ecureuils. Il cite l’exemple de certains de ses coéquipiers qui n’ont pas réussi leur vie à cause du football. «Certes, ils ont joué pour eux-mêmes d’abord. Mais après tout, ce sont les couleurs des clubs du pays et surtout du pays qui ont absorbé toute leur jeunesse», rappelle l’ancien sociétaire des Forces armées du Dahomey (Fad) et des Ecureuils, Mamadou Sikirou. Tout en saluant l’initiative, il déclare avoir des appréhensions par rapport à l’organisation pratique. Le militaire-footballeur retraité dit craindre que ledit évènement crée des mécontents. C’est pourquoi, conseille t-il aux organisateurs de bien mûrir leurs réflexions afin que les choses se passent dans l’ordre et que l’ancienneté soit respectée. Pour la plupart «tout ancien footballeur n’est pas forcément une ancienne gloire»¦

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2059 fois
Tags:
  • ,