Les départements du Borgou et de l’Alibori disposent désormais d’un plan de contingence contre les fièvres hémorragiques à virus Lassa ou Ebola. Le document stratégique comportant différents scénarii de riposte en cas de survenue de ces épidémies a été adopté jeudi 13 octobre à Parakou.

La direction départementale de la Santé du Borgou et de l’Alibori (DDS/B-A) se dote d’un document stratégique de riposte aux épidémies de Lassa ou d’Ebola, en cas de résurgence ou d’apparition. Un plan de contingence qui se veut « réaliste et opérationnel » a été validé jeudi 13 octobre à Parakou par l’ensemble des acteurs engagés dans ce combat. L’initiative d’un tel instrument vise à anticiper la survenue de ces maladies en vue de les circonscrire rapidement au cas échéant, confie Dr Fatioulaye Issa Djibril, directeur départemental de la Santé Borgou-Alibori. Ressurgie dans les deux départements entre janvier et mai derniers après les tout premiers cas enregistrés en 2014 à Tanguiéta, la maladie de Lassa a fait une trentaine de morts sur une soixantaine de cas dénombrés dont quinze confirmés. La menace de cette fièvre virale est prégnante ainsi que la psychose d’Ebola qui a fait de nombreuses victimes dans la sous-région, à cause de la porosité des frontières, notamment avec le Nigeria, et surtout la méconnaissance de ces maladies et des mesures de prévention par les populations.
Il est question de remédier à l’impréparation du système sanitaire observée par le passé du fait du manque d’infrastructures adéquates, de personnel formé et de moyens matériels et financiers pour faire face à une telle catastrophe, indique le préfet du Borgou, Moussa Maman Djibril Cissé. Cadres de l’administration, organismes internationaux et autres partenaires techniques et financiers concernés ont procédé à l’amendement des différentes stratégies ainsi que les budgets estimatifs y proposés.
« Fin de l’épidémie de Lassa au Bénin : gestion de la période post-épidémique ; Epidémie de Lassa/Ebola au Bénin en dehors des départements du Borgou et de l’Alibori et Epidémie de Lassa/Ebola déclarée dans les départements du Borgou et de l’Alibori », sont les trois scénarii envisagés dans le plan, précise Moïse Chabi Isaï, chef division communication de la DDS/B-A. Un cadre de coordination institutionnelle y est défini. Il prend en compte la planification et la coordination aussi bien au niveau départemental que communal des activités à mener, la gestion logistique, la surveillance épidémiologique, la prise en charge médicale, psychologique et contrôle de l’infection, l’hygiène et l’assainissement ainsi que la mobilisation sociale et communication. De même, une matrice de réaction rapide décrit la mise en œuvre des actions par scénario et par stratégie d’intervention, les actions de riposte et les responsables et les acteurs de leur mise en œuvre, ajoute Moïse Chabi Isaï.
Le chef du Bureau de l’Unicef à Parakou, Bertin Danvidé, rassure que son organisme ne marchandera pas ses efforts pour accompagner la mise en œuvre du plan de contingence départemental élaboré. Les partenaires techniques et financiers sont prêts à le financer et à appuyer le système sanitaire en général dans les deux départements, fait savoir Fatioulaye Issa Djibril qui leur témoigne sa gratitude au nom des populations?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 5154 fois
Tags:
  • ,