×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 501

L’Etat béninois, à travers les ministères chargés de la Santé et des Finances a procédé hier, à la signature d’un protocole d’accord du compact transitoire avec les Partenaires techniques et financiers (PTF) au développement du secteur de la santé. Cette démarche vise à mieux planifier et coordonner les interventions des PTF qui interviennent dans le secteur afin d’apporter des réponses efficaces aux besoins sanitaires au Bénin.

Vingt Partenaires techniques et financiers (PTF) intervenant dans le secteur de la santé ont signé, hier jeudi 26 mars, un protocole d’accord du compact transitoire avec le gouvernement béninois. D’un montant d’environ 53 milliards F CFA, les ressources mobilisées auprès des PTF dans le cadre de ce compact serviront à mener des actions hardies contre les épidémies, le repositionnement de la planification familiale et la lutte contre la mortalité infantile. La ministre de la Santé, Dorothée Kindé Gazard a réitéré, au cours de la réunion avec les PTF, l’engagement du gouvernement à conduire des actions majeures avec ces moyens. Selon elle, cette signature marque la matérialisation de l’engagement du gouvernement béninois à oeuvrer pour l’amélioration de l’état de la santé des populations.

Cet accord qui intervient à la suite d’un premier compact signé en novembre 2010 avec sept partenaires va favoriser la disponibilité du plan intégré de travail annuel 2015 d’une part, de son utilisation par l’ensemble des structures et parties prenantes pour la coordination au niveau opérationnel d’autre part. La partie béninoise s’est aussi réjouie de ce que la signature de ce compact va permettre un processus consensuel de monitoring des outils, des approches et des mécanismes et des indicateurs de suivi du plan intégré de travail annuel. Géré sur la base de l’approche financement basé sur le résultat, ce compact, souligne Dorothée Kindé Gazard, va permettre de coordonner efficacement les actions des PTF au niveau départemental et national. « L’année 2015 est une année de grands défis et de pérennisation des acquis», a-t-elle rassuré. A en croire le directeur de l’USAID, Kevin Armstrong, chef de file des PTF, le Bénin a enregistré beaucoup de progrès dans le secteur sanitaire. «Nous nous tenons à vos côtés pour l’atteinte des résultas», a-t-il signifié au nom des organisations internationales et non gouvernementales, parties prenantes à l’accord.

Le porte-voix des PTF du secteur de la santé s’est dit convaincu que la démarche servira à améliorer les indicateurs des OMD. Faisant le bilan, gouvernement et PTF ont alors répertorié les grandes actions au profit dudit secteur. Il s’agit notamment de la distribution de moustiquaires imprégnées à longue durée d’action, la lutte contre le paludisme à travers la prise en charge gratuite de 44.351 enfants de mois de 5 ans et la réalisation de 29.735 césariennes gratuites ainsi que la mise à disposition d’agents dans les formations sanitaires. «Toutes choses qui ont amélioré le taux de couverture des besoins en personnel de 66,06% en 2013 à 74,05% en 2014», a souligné la ministre de la Santé. La riposte efficace contre les épidémies de la fièvre hémorragique à virus Ebola et dernièrement Lassa n’a pas été occultée. Et à l’en croire, le plan de contingence a parfaitement fonctionné et les conclusions sont rassurantes. Au cours de cette réunion, PTF et gouvernement ont enfin examiné la stratégie de croissance et de réduction de la pauvreté dans le secteur de la santé, et procédé à l'évaluation des progrès du ministère de la Santé dans la réalisation des OMD ainsi que le point sur l’élimination de la transmission mère-enfant du SIDA. Tous ces travaux vont aboutir à l’amendement d’une feuille de route à mettre en œuvre pour une meilleure coordination des services sanitaires au profit des populations et groupes cibles pour l’année 2015.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1686 fois
Tags:
  • ,