Dans le souci de se faire plus belles, des jeunes filles ainsi que des dames font recours aux faux cils. Plus de cérémonies de mariage, de baptême et autres sans ces accessoires de beauté. Mais cette pratique à la mode n’est pas sans effets sur  les yeux.

Marché Dantokpa à Cotonou. L’intérieur d’une boutique de vente de produits cosmétiques grouille de monde. Plusieurs jeunes filles en quête de produits de beauté se bousculent devant le nouvel arrivage. Elles sont nombreuses devant le rayon des faux cils. Certaines ne perdent pas leur temps. Aussitôt achetés, aussitôt placés. Les courts cils à peine visibles font place à d’autres plus grands. La pratique est en vogue et de plus en plus de jeunes filles, voire des dames s’y adonnent. A l’intérieur du marché et dans les boutiques environnantes, il est à remarquer qu’elles sont plus d’un à avoir mis les faux cils.
Selon Nadège Zinsou, esthéticienne, les faux cils existent sous plusieurs formes, qualités et longueurs. Les coûts varient aussi. Les faux cils sont naturels ou semi-naturels. Ils sont rangés dans des boîtes par longueur et couvrent la ligne des cils naturels pour celles qui les adoptent. Pour poser ces faux cils, « nous utilisons des colles adaptées », indique-t-elle. «Pour les faux cils naturels ou semi-naturels, je leur prends jusqu’à trois mille francs  Cfa», confie-t-elle. L’esthéticienne avoue ne pas maitriser la composition de ces colles et indique que cela peut avoir des conséquences sur les yeux. Bien qu’ils  contribuent à  améliorer l’aspect des yeux, les faux cils peuvent causer des infections oculaires et des réactions allergiques. «Parfois, en posant les faux cils, les gouttes de colle tombent sur les yeux des clientes qui se dépêchent de les nettoyer», témoigne-t-elle. A force de toujours mettre les faux cils, les cils normaux finissent par disparaître, révèle Nadège Zinsou.    

Une pratique à risques

Inès Ouinsou, couturière, la trentaine,  est un fan des faux cils. «Je mets les faux cils pour me rendre belle et remarquable», confie-t-elle. Cependant, elle n’ignore pas les effets secondaires de l’objet de son désir. « Parfois, je me dis que cela pourrait être grave pour mes yeux. Surtout la colle utilisée par les esthéticiennes pour nous le faire ». Pour cette jeune dame abonnée à cette pratique, s’en passer devient un souci. « Quand je n’en mets pas, c’est comme si quelque chose me manque », signale-t-elle. Contrairement aux autres filles, Inès a adopté avec le temps une autre forme de faux cils. «Je commence à ressentir  les conséquences sur mes yeux. Dès lors, j’ai abandonné la méthode de la colle pour adopter ce qu’on place soi-même à l’occasion occasion puisque j’y suis déjà trop habituée», avoue-t-elle. Contrairement à Inès, Chawqia Zoumarou, vingt-cinq ans,n’aime pas cette astuce de beauté. « Je n’aime pas, je me dis que c’est risqué. L’usage de la colle ou de super glue me fait peur », dit-elle. Avec le mascara, ajoute-t-elle, mes yeux coulent déjà.
Innocentia Amoussou, vingt ans, abonde dans le même sens. Elle clame son amour pour le naturel. Non seulement elle aime être naturelle, mais  aussi confie-t-elle, elle a des cils naturels qui se développent bien. « Je préférerais des produits pour les faire pousser que d’en placer de faux », souligne-t-elle.
Pour sa part, Rosella Aza, ophtalmologue expose les affections que peuvent engendrer les faux cils. D’abord, elle note que les filles mettent les faux cils pour plus afficher leur beauté, ignorant que c’est dangereux. Selon elle, cette pratique peut affecter les yeux. «Les visions peuvent devenir floues, les faux cils peuvent endommager les cils naturels. Si finalement il n’y a plus de cils, la poussière peut pénétrer dans les yeux», confie-t-elle. A l’en croire, la personne qui met en permanence les faux cils peut contracter des maladies telles que la cataracte, les maladies des paupières, les douleurs oculaires.

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 1343 fois