Au cours de l’année 2017, l’Union régionale des coopératives de producteurs d’anacarde (Urcpa_Ad) a bénéficié d’une subvention dont la valeur est de 140 854 540 francs CFA pour renforcer son dispositif de commercialisation des noix d’anacarde dans le cadre de la coopération bilatérale entre l’Usadf et le gouvernement de la République du Bénin.

C’est ainsi que le ministre des Petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’Emploi, Modeste Kérékou et Eric Newman, coordonnateur national de l’Usadf ont pris part, vendredi 20 juillet 2018, à la cérémonie de mise en service officielle des centres/comptoirs commerciaux de vente des noix d’anacarde. Les infrastructures et équipements, objet de cette cérémonie, sont composés de 4 infrastructures marchandes, 20 motos tricycles, 30 bascules, 9 Gps et 5 000 sacs de jute acquis dans le cadre de cette subvention.
Cette cérémonie qui a lieu à Karum Dora, dans la commune de Copargo a également connu la présence de la Fédération nationale des producteurs d’anacarde du Benin (Fenapab), représentée par son chargé à l’information et à la formation, Boniface Afoura et de l’Interprofession de la filière anacarde (Ifa) du Bénin, représentée par Georgette Taraf ; deuxième chargé des relations extérieures de l’Ifa Bénin. Tous les acteurs de la chaîne de valeurs du cajou se sont fait représenter à cette cérémonie solennelle. On peut ainsi citer le Conseil national des transformateurs de cajou (Cntc), le Conseil national des exportateurs de cajou, (Conec), de même que la Fédération nationale des acheteurs de produits agricoles et tropicaux, (Fenapat).
Au rang des partenaires techniques et financiers de l’Urcpa, on a pu noter la présence de l’Ong Action pour la Promotion des initiatives communautaires (Apic), structure d’appui dans le cadre de la convention Adf 4561 Ben ; l’Unité fonctionnelle régionale Atacora-Donga de Enabel (ex Ctb) ; le ProAgri, les Ddaep de l’Atacora et de la Donga de même que la Clcam (Institution de Micro finance)
A tour de rôle, chacun des intervenants, a dans son allocution mis en exergue l’importance de la filière anacarde pour l’économie béninoise. En effet, selon les statistiques fournies par la Fenapab en 2007, cette filière contribue à hauteur de 07 % au Pib et 03 % au Pnb avec un volume à l’exportation avoisinant 110 000 tonnes.
De même, chaque intervenant a montré l’importance que revêt la construction de telles infrastructures marchandes pour la filière au regard des nouvelles réformes engagées et la dynamique actuelle au niveau de l’Etat qui tend vers l’instauration des marchés autogérés. Mieux, les différents équipements qui accompagnent ces infrastructures marchandes rassurent de leur opérationnalisation et crédibilisent encore plus les coopératives de base et leur faîtière vis-à-vis des autres acteurs de la filière, en l’occurrence les industriels, les commerçants et les institutions de micro finance (116 850 000 F CFA de ligne de crédit pour la pré-collecte au cours de cette campagne) qui ont, à travers leur représentant, rassuré de leur engagement à mieux s’impliquer dans la redynamisation de la filière.
Le coordonnateur national de Usadf a, quant à lui, mis en exergue le renforcement des capacités des producteurs qui va faciliter une optimisation dans la gestion de leurs entreprises afin d’améliorer substantiellement leurs revenus et de facto leur résilience. Dans la même dynamique, il a évoqué l’amélioration de la qualité qui pourrait découler de l’utilisation efficiente de ces comptoirs commerciaux afin de faciliter aux producteurs l’accès à des marchés plus rémunérateurs comme celui de l’Agoa.
Les deux bailleurs ont affiché leur détermination à poursuivre leur accompagnement au profit des producteurs et des couches vulnérables afin de repousser loin la pauvreté en milieu rural.

Source : Urcpa-Ad

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2249 fois