Une délégation de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), conduite par le représentant résident Komlan Agbo, a animé vendredi 25 mai dernier à Lokossa, une session d’information et de sensibilisation portant sur les chantiers de l'institution dans les domaines de la santé et la protection sociale. Cette activité inscrite dans le cadre d’une tournée nationale a connu la participation de plusieurs maires du Mono, du préfet du département, Komlan Zinsou, du représentant du ministre de l’Economie et des Finances, Firmin Danhoundo.

Créée par le protocole additionnel n°II du traité de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), relatif aux politiques sectorielles et deux recommandations dont l'une portant sur l'initiation d’actions sanitaires communes et la seconde relative à la gestion de l’information dans le domaine et la promotion des médicaments essentiels, l'Uemoa en matière de santé, met progressivement en œuvre son mandat. Du même mandat découlent, aux dires du docteur Mahamane Hamidine, les actions sur le plan de la protection sociale à l'actif de l'institution sous régionale regroupant huit pays dont le Bénin. 

Directeur de la Santé et de la Protection sociale à la Commission de l'Uemoa, Mahamane Hamidine, détaillera les chantiers et réformes en cours dans les deux domaines à travers une communication.
A l’en croire, les interventions de l’Uemoa qui sont à impact communautaire, visent le renforcement du cadre réglementaire du secteur pharmaceutique, la mise en place d’un système d’information sanitaire et de notification transfrontalière des épidémies et la création d’un réseau de centres de soins spécialisés de haut niveau en vue de supprimer, sinon réduire, le coût des évacuations sanitaires. Sans oublier la décision prise en 2001 pour amener chaque pays membre à consacrer au moins 15 % de son budget à la santé, les initiatives ayant rendu effectifs la libre circulation et le droit d’établissement des professionnels de la santé dans les pays de l’espace communautaire, puis l’harmonisation des normes de gestion des comptes de la santé, la communication a permis de savoir, par ailleurs, que l’Uemoa s’intéresse à la lutte contre le paludisme et travaille à instaurer un cadre institutionnel de la mutualité sociale. En somme, conclut le représentant du ministre de l’Economie et des Finances, Firmin Danhoundo, chargé de programmes et suivi des institutions communautaires à la direction de l’intégration régionale, la commission de l’Uemoa assure un rôle d’impulsion, d’harmonisation et d’accompagnement des politiques et systèmes de santé des Etats membres. Un rôle qu’elle joue de concert avec la commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), à travers l’Organisation ouest-africaine de la santé (Ooas).

Interventions et perspectives

Au titre de ces différentes interventions, le Bénin a bénéficié de façon spécifique, apprend-on, des appuis pour une série de formations dont celles portant sur le plan comptable des mutuelles sociales, les comptes nationaux de la santé ainsi que la surveillance épidémiologique et la réponse aux risques sanitaires transfrontalières. Aussi les services des comptes de la santé du pays ont-ils, eux aussi, bénéficié d’une dotation en matériels informatiques de la part de l’Uemoa.
A la suite du tableau de ces actions, un coin de voile sera levé sur les perspectives de l’Uemoa. Toutes choses saluées par les maires, les membres de la Conférence administrative départementale, les acteurs de la Société civile et têtes couronnées ayant massivement effectué le déplacement. En revanche, ils sont restés sur leur faim quant à la préoccupation de voir les collectivités territoriales bénéficier directement des interventions et financement de l’Uemao. Etant donné que celle-ci, aux dires du représentant résident de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine, Komlan Agbo, n’intervient qu’au niveau communautaire. Les collectivités territoriales, assure-t-il, sont néanmoins prises en compte à travers l’Association nationale des communes du Bénin qui siège au sein du Conseil des collectivités territoriales, une instance statutaire de l’Uemoa.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2152 fois