Les organisations en charge de la protection de l’environnement et les jeunes s’engagent à procéder au nettoyage de la planète en un jour, grâce à l’opération World Cleanup day ( jour de nettoyage de la planète) portée par Let’s do it Bénin/Togo. Le 15 septembre prochain, date retenue pour l’opération, vingt sites principaux sont retenus dans les localités du Bénin pour être nettoyés.


Une date pour nettoyer toute la planète. Le 15 septembre prochain, des associations et structures de jeunes vont se mobiliser pour nettoyer toute la planète de ses déchets. Au Bénin, plusieurs associations ou structures en charge de la protection de l’environnement et des organisations de jeunes ont adhéré à cette opération dénommée World Cleanup day portée par Let’s do it Bénin/Togo.
L’objectif est de participer au plus grand rassemblement citoyen et environnemental de la planète pour la nettoyer de ses déchets sauvages en une journée. Au-delà du nettoyage, le projet vise à démontrer concrètement l’omniprésence des déchets sauvages dans notre environnement, à sensibiliser largement les citoyens aux problématiques en lien avec ce fléau, à motiver l’implication citoyenne aux côtés des divers acteurs œuvrant quotidiennement sur le sujet et à promouvoir les actions durables de réduction des déchets à travers le monde. Le World Cleanup day (jour de nettoyage de la planète) est une démarche citoyenne pacifiste pour mobiliser citoyens et acteurs privés et publics autour du problème des déchets sauvages.
Plus de quarante organisations sont annoncées pour prendre part à la campagne de nettoyage de la planète afin de la préserver des effets néfastes des changements climatiques au Bénin. Chaque participant ne ramassera qu’un seul type de déchet spécifique. Mais dans leur ensemble, ils ramasseront tous les types de déchets et les trieront au fur et à mesure en les ramenant à des points de rassemblement où le tri sera effectué. D’après le vice-président d’Afrodream international, chargé à la mobilisation et au partenariat Let’s do it Bénin/Togo, Romain Décadjèvi, toutes les organisations qui se sentent perturbées par l’allure que prennent les effets néfastes des changements climatiques ont adhéré au mouvement. Un mouvement de plaidoyer, d’action et de sensibilisation, qui va impliquer les élus locaux et communaux. A Cotonou, deux sites sont identifiés ainsi qu’à Abomey-Calavi. A Djougou, Parakou, Comè, Bohicon et autres localités, un site est respectivement identifié. Soit vingt sites principaux au total dans tout le Bénin. Mais cela n’empêche chaque organisation de décider d’étendre cette action de salubrité dans d’autres endroits si elle le juge important et utile. L’essentiel, soutient-il, c’est qu’au soir du 15 septembre l’on puisse impacter par cette opération, la planète. Par exemple, la campagne de 2016 a permis de retirer 500 mille tonnes de déchets de la planète.
L’implication des autorités est à souhaiter pour que le Bénin puisse faire parler de lui à l’issue de cette campagne. Des dispositions sont prises pour que le matériel devant faciliter cette opération ne manque pas aux participants.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2445 fois