Des représentants de plusieurs pays renforcent leurs compétences à travers un forum francophone portant sur le processus de mise en œuvre des plans nationaux d’adaptation (Pna) aux changements climatiques, qui se tient du 28 au 31 août à Agoué, dans le département du Mono.

Une cinquantaine de cadres des pays francophones de la sous-région et d’ailleurs ainsi que des partenaires techniques et financiers participent, depuis ce mardi 28 août à Agoué, dans la commune de Grand-Popo, à un forum de quatre jours portant sur le processus de mise en œuvre des plans nationaux d’adaptation (Pna) aux changements climatiques. Le forum vise à renforcer leurs compétences au moyen des échanges d’expériences entre pairs sous la houlette de plusieurs experts. 

Organisés par le ministère en charge du Cadre de vie et du Développement durable avec le soutien de la Coopération technique allemande et d’autres partenaires, les travaux du présent forum portent notamment sur l’intégration de l’adaptation dans le processus de budgétisation et de la communication stratégique pour le processus du Pna. Lequel processus initié au plan international donne aux pays les moins avancés, notamment ceux d’Afrique sub-saharienne, l’opportunité de réagir et d’anticiper sur les menaces climatiques récurrentes, selon le directeur général en charge de l’Environnement au Bénin, Pépin Aïna.
Donnant hier le top des travaux, Jeanne Josette Acacha Akoha, directrice de cabinet du ministre en charge du Cadre de vie, a estimé que l’organisation de cette rencontre est « une véritable occasion devant permettre de tirer le maximum d’enseignements et de donner une dynamique nouvelle au processus du Pna dans les pays ». Car, justifie-t-elle, plusieurs pays ont déjà capitalisé assez d’expériences au sujet de l’élaboration et de la mise en œuvre de leur processus Pna tandis que d’autres en sont encore au début.
La formulation du processus Pna du Bénin a commencé depuis 2013 avec, à la clé, l’option de la mise en œuvre simultanée de sa feuille de route au fur et à mesure que se poursuit l’élaboration du document.

Agenda

Les quatre jours du forum sont meublés de travaux scientifiques qui se déroulent tant en plénière qu’en ateliers suivis des descentes sur le terrain. Concernant les travaux scientifiques, les participants auront droit non seulement à une série d’exposés rendant compte des différentes pratiques en cours dans leurs pays, pour en dégager les meilleurs modèles, mais aussi à des activités telles que le marché autour du processus Pna et la boutique de connaissances. Cette dernière se veut un créneau offert aux participants pour demander des conseils par rapport aux défis réels auxquels ils seraient confrontés en matière de financement des Pna. Il est également prévu une série de communications des experts pour familiariser les participants avec les mécanismes de mobilisation de financements des activités de la feuille de route des Pna. Les experts devront, par ailleurs, aider à revisiter les outils d’une communication scientifique et efficace au profit des Pna.
Pour finir, les participants effectueront des visites sur quelques sites symboliques des menaces des changements climatiques au Sud du Bénin dont la partie septentrionale est plutôt encline à l’avancée de la sécheresse. Ils vont descendre à Hillacondji, un territoire rongé par la montée de la mer, puis visiteront les travaux de riposte contre l’érosion côtière, notamment les infrastructures de protection de la côte à l’Est de Cotonou.
Tel est l’agenda de ce forum auquel prennent part des représentants du Togo, du Mali, du Sénégal, du Burkina Faso, de Madagascar, de la Côte d’Ivoire, d’Haïti, du Nigeria et du Bénin?

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1295 fois