La Société générale Bénin (Sgb), institution bancaire de renom, s’impose depuis six ans de contribuer à la préservation de l’environnement à travers le reboisement de grands périmètres. Samedi 9 juin dernier, responsables et employés de l’institution financière, dans un élan citoyen, ont contribué à la mise en terre de 125 000 plants sur le périmètre reboisé d’Okoun Sèmè, commune de Sèmè-Podji.

Pascal Bied-Charreton, directeur général de la Société générale Bénin (Sgb) et ses collaborateurs mettant en terre des dizaines de plants de jeunes eucalyptus sous une fine pluie, dans la matinée du samedi 9 juin dernier. L’image, loin d’être symbolique, est plutôt le témoignage de l’engagement citoyen de cette banque qui a fait de la préservation de l’environnement et de la lutte contre le réchauffement, ses chevaux de bataille. Avec l’appui de l’inspection forestière du département de l’Ouémé, ils ont procédé à la mise en terre de 125 000 plants sur un espace de cinq hectares retenu sur le périmètre reboisé de Sèmè, à raison de 2 500 plants par hectare. Ils y sont allés à cœur joie, accompagnés par le son des tam-tams et castagnettes d’un groupe folklorique du coin, venu leur doper le moral et les encourager dans cette action citoyenne qui projette la localité de Sèmè-Podji comme une commune toute verte bientôt. C’est là l’objectif visé par cette activité particulièrement appréciée par les forestiers qui ne se sont pas fait prier pour appuyer la banque. L’activité est dénommée « Reboisement Sèmè 2018 » et est placée sous le thème « Arbre, économie verte, villes durables ».
Le capitaine Caroline Hounkpétin, représentant le directeur général des Eaux, Forêts et Chasse, ne leur a d’ailleurs pas caché son admiration pour cet exercice devenu annuel que la commune de Sèmè-Podji accueille pour la seconde année consécutive. C’est ensemble avec elle que Pascal Bied-Charreton, directeur général de la Sgb, a mis en terre le tout premier plant, donnant ainsi le top de cette activité citoyenne. Chaque employé de la Sgb présent aura ainsi mis en terre plusieurs plants après avoir suivi la démonstration faite par les forestiers. Laquelle vise à bien planter pour permettre au jeune pied d’eucalyptus de vivre et de bien grandir. C’est sans doute dans cet élan de les voir grandir et servir la communauté que les autorités locales d’Okoun Sèmè et celles de la commune de Sèmè-Podji se sont joints à la Société générale Bénin pour l’accompagner dans l’exercice.

Engagement citoyen

La Société générale Bénin aurait pu se contenter de son activité bancaire et faire son profit sans jamais penser à s’engager au plan social. Mais cette banque a une philosophie, expliquera à la fin de l’exercice de plantation, Pascal Bied-Charreton son directeur général. « Pour le développement et la réussite des activités et projets des clients, il faut un environnement sain », soutient-il, faisant observer que l’ensemble des activités de sa banque vise d’abord à apporter de la valeur au pays.
Pour lui, en effet, contribuer au bien-être général, non pas seulement en accompagnant les clients, mais aussi à travers des actions qui impactent leurs vies est un partenariat gagnant-gagnant bien cher à la Sgb. « Notre souci, c’est que le Bénin soit prospère dans tous les domaines avec une qualité de vie et un environnement sain », précisera-t-il.
Au-delà de la pérennité de cet exercice de mise en terre de plants, l’engagement de la Sgb pour le suivi des périmètres reboisés contribuera davantage à des villes plus belles et plus vertes, apprécie pour sa part, le capitaine Caroline Hounkpétin. « Qui plante un arbre a sauvé une vie », dira à la fin de l’exercice, Landry Ahomadikpohou, secrétaire général de la mairie de Sèmè-Podji représentant le maire.
Les mots du chef du village d’Okoun Sèmè, Dr Aristide
Paraïso Chakirou, sont allés également dans le sens de l’encouragement « Vous avez décidé d’oublier l’argent au profit d’œuvres utiles », s’est-il réjoui en témoignant sa gratitude à l’endroit des responsables et employés de la banque pour cet honneur renouvelé à l’endroit de sa localité.

Fierté !

Il y a un an, sur le périmètre reboisé de Sèmè Podji, la Société générale Bénin avait déjà procédé à un exercice de mise en terre de plants d’eucalyptus. Les fruits ont tenu la promesse des fleurs et douze mois après, les planteurs ont découvert avec joie et fierté, que les plants ont survécu et grandi. Le vaste espace vert à perte de vue qu’est devenu l’espace reboisé d’il y a un an, a été visité et parcouru par Pascal Bied-Charreton. « Ils sont déjà plus élancés que nous », ont apprécié la plupart des travailleurs de la banque, contemplant et caressant au cours de la randonnée, les feuilles vertes des plants.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2763 fois