Les candidats à l’examen du Brevet d’études du premier cycle (Bepc) session de juin 2016 affrontent les épreuves écrites depuis lundi 13 juin. Au niveau de l’Ouémé-Plateau, c’est le collège catholique Notre-Dame de Lourdes de Porto-Novo qui a abrité la cérémonie de lancement officiel de la composition.

Quarante-huit (48) centres d’examen accueillent depuis lundi 13 juin dans le département de l’Ouémé-Plateau la phase écrite de l’examen du Brevet d’études du premier cycle (Bepc). Les candidats sont au total 41 853 dont 32 528 garçons et 9 325 filles à prendre part à cette composition sur toute l'étendue du territoire des 14 communes du département. C’est le collège catholique Notre-Dame de Lourdes qui a abrité la cérémonie de lancement officiel de la composition au niveau départemental. La cérémonie a été assurée par le préfet de l’Ouémé-Plateau, Moukaram Badarou et le directeur départemental chargé de l’Enseignement secondaire de l’Ouémé-Plateau, Noel Adédjobi. Il sonnait exactement 8h32 mn quand la sirène du centre d’examen a retenti pour donner le coup d’envoi de la composition aux 364 candidats qui composent dans 11 salles du collège catholique Notre-Dame de Lourdes de Porto-Novo. Cet établissement confessionnel est à l’honneur pour la première fois depuis son histoire. Car, il n’a jamais abrité la composition du Bepc alors que le collège est retenu comme un centre d’examen pour le Baccalauréat. Une injustice que les autorités ont corrigée cette année en décrétant désormais le Collège Notre- Dame de Lourdes comme un centre d’examen du Bepc. De quoi réjouir le père censeur de ce collège, Karl Baimey Dègan et chef centre. Il remercie les autorités du ministère chargé de l’Enseignement secondaire pour cet honneur fait à son collège. Lequel honneur selon lui, est en même temps une charge pour bien faire les choses. Le père Karl Baimey Dègan promet de ne pas trahir cette confiance placée au collège Notre-Dame de Lourdes. Il a annoncé à cet effet que toutes les instructions reçues pour un bon déroulement de la composition sont respectées à la lettre. Là-dessus, le directeur départemental chargé de l’Enseignement secondaire a insisté sur quelques-unes ce lundi avant le lancement de la première épreuve. Noël Adédjobi a rappelé surtout l’interdiction qui est faite aux surveillants de salles de ne pas garder sur eux leurs portables. Ils doivent les éteindre et les déposer au bureau du chef centre au début de chaque journée de composition. Selon lui, les chefs centres ont été instruits de les fouiller au besoin. Et tous les contrevenants à cette instruction qui se feront prendre seront punis sévèrement, prévient depuis le centre d’examen du Collège Notre-Dame de Lourdes de Porto-Novo, le directeur départemental chargé de l’Enseignement secondaire de l’Ouémé-Plateau. Aux 41 853 candidats de son département, Noël Adédjobi a souhaité bonne chance. Il les a invités à la sérénité car les épreuves proposées sont comme des devoirs de classe. Les mêmes conseils ont été repris par le préfet Moukaram Badarou. Il a remercié les enseignants pour avoir permis une année scolaire apaisée et sans grève. Il dit merci par ailleurs au gouvernement et aux parents d’élèves pour tous les efforts consentis dans le cadre du bon déroulement de l’examen. Le préfet de l’Ouémé-Plateau indique que la prière accompagne les candidats surtout que les épreuves ont été lancées dans un collège confessionnel ; et que le premier de cet examen de tout le Bénin sorte de son département ¦

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 5137 fois
Tags:
  • ,