×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 505

Depuis hier mardi 02 juin les candidats au Certificat d’études primaires planchent pour l’obtention du premier diplôme scolaire. A Cotonou, plus précisément au centre de composition de Cadjèhoun1, les examens se sont déroulés sans incident.

Ecole primaire de Cadjèhoun 1, l’un des 692 centres retenus pour le compte de l’examen du Certificat d’études primaires (CEP) 2015. Il accueille depuis hier mardi, 244 candidats sur les 211 041 candidats au plan national dont 127 filles et 117 garçons. Malgré la forte pluie qui s’est abattue sur la ville de Cotonou, les candidats accompagnés de leurs parents sont venus plus tôt que prévu.

A en croire le chef centre de l’EPP Cadjèhoun1, Antoine Kougbo, son centre n’a enregistré aucun retard et les épreuves ont démarré à l’heure. Toutefois, il a noté trois absences parmi les filles. Du côté de la supervision, le chef centre affirme que le seul cas de défaillance enregistré a été aussitôt remplacé.
Pour le chef de la circonscription scolaire de Gbégamey-nord, Pascaline Godonou, les centres de composition qui sont à sa charge n’ont connu aucune difficulté majeure. Les statistiques relatives à la présence des enfants sont émouvantes au regard de la forte pluie qui s’est abattue sur la ville hier. Pour cela, elle remercie les parents qui ont su prendre leur responsabilité en amenant les candidats au centre et à l’heure. Pour Pascaline Godonou, ces derniers composent dans de très bonnes conditions. «Tout se déroule dans le calme et la quiétude», a-t-elle indiqué. Toutefois, elle a signalé quelques ratés au niveau de la présence des surveillants. En somme, elle se dit satisfaite de la ponctualité dont les candidats et les superviseurs ont fait montre hier matin. Par rapport aux épreuves, elle estime qu’elles sont à la portée de l’élève moyen.
En ce qui concerne les matières dans lesquelles les candidats ont planché au cours de la matinée d’hier, on peut citer la lecture, l’expression écrite et l’éducation sociale (ES).
Quant à l’appréciation des candidats eux-mêmes sur les matières composées, Michèle Gnancadja dudit centre, estime que les épreuves sont à leur portée. Ce que renchérit Kaleb Dossè, confirmant que les compositions étaient faciles et qu’il s’en est bien sorti.
Pour ce qui concerne la soirée, le chef centre Antoine Kougbo, affirme que les candidats ont composé en Education scientifique et technologique (EST).

Des parents aux petits soins

A la sortie de la composition des candidats, une scène peu ordinaire et amusante attire les regards et montrent à quel point les parents aiment leurs enfants. Avant même que les candidats ne sortent de leurs salles de composition respectives, certains parents attendaient sous une forte pluie dans les voitures pendant que d’autres à pied ou à moto guettaient la sortie de leurs enfants. Ils se précipitaient pour retirer imperméable ou parapluie pour protéger leur progéniture contre la pluie de peur quelle soit trempée. D’autres par contre apportent le repas aux enfants dans la salle de composition et leur prodiguent des conseils. Pour leur part, les candidats dont les parents n’ont pas effectué le déplacement se ruaient dans les eaux stagnantes pour se restaurer auprès des bonnes dames.

Par Esther TOFFOUN et Géraud LANKPOEDJA (Stagiaire)

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2622 fois
Tags:
  • ,