Dans la matinée d’hier lundi 1er juin, le ministre d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur, François Abiola a procédé au lancement officiel du Baccalauréat professionnel édition 2015, au Centre Don Bosco de Cotonou. Il avait à ses côtés le directeur de l’Office du Baccalauréat, Alphonse da Silva.

Deux mille sept cent quatorze (2714) candidats prennent part, depuis hier lundi 1er juin, aux épreuves pratiques du Baccalauréat professionnel dans 8 centres répartis sur toute l’étendue du territoire national (Lycée technique de Natitingou, Ceg1 de Lokossa, Lycée Mathieu Bouké de Parakou, Lycée Coulibaly, Lycée technique de Kpondéhou, celui de Porto-Novo, celui de Bohicon et au Centre Don Bosco de Cotonou).

Avant de procéder au lancement des épreuves tôt à 8 h très précises hier, le ministre d’Etat en charge de l’Enseignement supérieur François Abiola, a d’abord amusé certains jeunes candidats visiblement très stressés, histoire de les détendre un peu. «Ce n’est que ce que vous avez appris en classe qu’on vous demande de restituer. Je sais que vous en êtes capables. Soyez détendus et rendez le meilleur de vous-mêmes. Bonne chance à tous», a-t-il lancé aux candidats.
Parlant du choix de ce collège confessionnel pour le lancement des épreuves, le ministre François Abiola a expliqué que l’Etat est en partenariat avec les établissements privés confessionnels. «Lorsque le directeur de l’Office du Baccalauréat m’a fait la proposition, j’ai vite fait d’accepter», a laissé entendre le ministre qui a dit également son admiration pour le travail abattu par le directeur de l’Office du Baccalauréat relativement aux innovations introduites dans l’organisation du BAC».
François Abiola est revenu sur la nécessité de promouvoir l’Enseignement technique. «Il fut un temps, nous avons tout délaissé au profit de l’enseignement général. Chacun veut faire le bureaucrate et nous avons tous vu là où cela nous a conduits», a dit le ministre qui a d’ailleurs saisi l’occasion pour remercier les responsables du Centre Don Bosco pour avoir mis le cadre à disposition pour l’organisation de cet examen.
Précisons que pour l’entame de l’examen dans la matinée d’hier, les candidats ont composé dans diverses matières selon leur option. Ceux de la série F4 ont commencé par l’épreuve de dessin technique. Les séries G1 ont démarré par la technique de base de secrétariat, tandis que les candidats de la série F3 ont eu pour première épreuve: la Construction. L’épreuve est intitulée «Filtrage à l’entrée d’une unité de production».
Les épreuves pratiques qui ont démarré hier durent environ deux semaines, selon les séries.
Pour sa part, le directeur de l’Office du Baccalauréat, Alphonse da Silva s’est réjoui, de la présence du ministre en charge de l’Enseignement supérieur pour procéder au lancement du Baccalauréat professionnel.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2639 fois
Tags:
  • ,