Le 6e Conseil supérieur de la Coordination nationale des enseignants pour la réussite de l’organisation du Bac (Conero) s’est tenu, samedi 8 septembre dernier au Foyer des jeunes filles du Borgou, à Parakou. Cette rencontre a permis de procéder à l’analyse et à l’étude des contours de l’organisation du dernier examen du Bac, puis d’évaluer les récentes actions initiées sur le terrain en vue de faire des projections pour les éditions à venir.

Après Porto-Novo, Cotonou, Grand-Popo, Abomey, c’est à Parakou que les membres du Conero-Bac venus de tous les départements du pays se sont donné rendez-vous, samedi 8 septembre dernier. C’est à l’occasion du 6e Conseil supérieur de leur structure.
Au cours de la journée, les participants ont eu droit à une communication sur thème « La Conero-Bac, hier, aujourd’hui et demain ». Ils ont, a expliqué le président du bureau exécutif national du Conero-Bac, Favien Gankpé, fait le bilan des luttes qu’ils ont menées, évalué les défis qui les attendent et envisagé des perspectives. « L’objectif poursuivi, c’est de voir ensemble comment nous allons nous y prendre pour réussir notre implication active et effective dans l’organisation de l’examen du baccalauréat au Bénin », a indiqué Favien Gankpé. « Il est bien vrai que nous y sommes déjà impliqués. Nous constituons un maillon important du dispositif de l’évaluation de cet examen au Bénin, mais notre apport ne doit pas se réduire à une dimension de prolétarisation comme des ouvriers qui viennent exécuter des tâches pour lesquelles ils sont conviés avant de disparaître », a-t-il poursuivi.
En effet, en tant que cadres du pays, les membres du Conero-Bac se fixent comme obligation de contribuer, par leurs réflexions, à améliorer l’organisation de l’examen du Baccalauréat pour qu’il continue de faire la fierté du Bénin dans le monde. L’opportunité leur a donc été accordée, samedi 8 septembre dernier, de procéder au bilan de l’organisation du Bac, session de juillet 2018. Outre ce qui a marché ou ne l’a pas été, ils ont aussi fait des suggestions pour une amélioration du prochain examen.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 988 fois