Les responsables des établissements privés et publics de l’enseignement secondaire du Borgou se sont retrouvés, samedi 8 septembre dernier au Lycée Mathieu Bouké de Parakou. Au cours de leur séance d’échanges organisée en prélude à la rentrée 2018-2019 prévue le lundi 17 septembre prochain, ils ont réfléchi sur les stratégies à adopter pour une année scolaire apaisée.

A Parakou, les responsables des établissements privés et publics au niveau de l’enseignement secondaire sont préoccupés par la réussite de l’année scolaire 2018-2019. Pour ce faire, ils ont échangé avec le directeur départemental des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle du Borgou, Ayouba Garba, samedi 8 septembre dernier au Lycée Mathieu Bouké de Parakou. A l’arrivée, ils ont pris des engagements pour l’amélioration des résultats scolaires enregistrés au cours de l’année dernière dans le département du Borgou.
En effet, trois points ont été abordés au cours de leur séance. Ils ont, en dehors du bilan de l’année scolaire écoulée et des préparatifs de la rentrée 2018-2019, réfléchi sur la répartition des nouveaux élèves admis en classes de 6e.
S’agissant du bilan de l’année scolaire 2017-2018, les responsables d’établissements n’ont pas caché leur amertume par rapport aux résultats peu reluisants enregistrés aux examens du Bepc et du Bac. Selon le directeur départemental en charge de l’enseignement secondaire, Ayouba Garba, le point sur les rendements scolaires au niveau des classes intermédiaires et celles d’examen a été également fait. Les classements sur le plan national, au niveau du Borgou, puis entre établissements privés et publics ont à nouveau été portés à leur connaissance.
Après avoir mis l’accent sur les facteurs qui sont surtout à la base des échecs constatés, certains responsables ont désapprouvé les statistiques qui leur ont été communiquées. Selon eux, la plupart des établissements qui se sont vus attribuer 0 % comme taux de réussite par la Direction de l’office du baccalauréat, n’existent plus ou n’ont pas eu à présenter de candidats.
A l’issue de leurs échanges, le directeur départemental Ayouba Garba a informé les chefs d’établissements d’un certain nombre d’instructions de la hiérarchie. Elles sont relatives à la pré-rentrée qui a lieu ce jour, lundi 10 septembre sur toute l’étendue du territoire national et à la gestion de l’année scolaire.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1812 fois