L’Observatoire de réflexion des enseignants engagés pour le développement du Bénin (Oreed-Bénin) a été porté sur les fonts baptismaux, samedi 11 août dernier à Abomey-Calavi. Prosper Edou en est le président.

L’Observatoire de réflexion des enseignants engagés pour le développement du Bénin (Oreed-Bénin), selon ses géniteurs, n’est pas un syndicat. Il n’est pas non plus un mouvement pour casser la dynamique du groupe quand il s’agira de défendre les intérêts des enseignants. D’après les propos du président du comité d’organisation, Joël Allogan, les enseignants ont jugé bon à travers ce mouvement, de remettre les pendules à l’heure. « Nous sommes ici pour nous rappeler le chemin de l’enseignant responsable qui doit comprendre que faire un travail par vocation induit des sacrifices non négociables. C’est cela la beauté du métier et c’est ce que nous ont enseigné nos aînés à la retraite », a fait savoir Joël Allogan, président du comité d’organisation. 

Au terme des travaux, le Bureau exécutif national de l’Oreed-Bénin a été mis sur pied. Et c’est Prosper Edou qui a la responsabilité de diriger ce bureau de trente-trois membres. Il a informé l’assistance que la venue de l’Observatoire qu’il dirige, a été suscitée par les aînés à la base. Les enseignants engagés pour le développement, à ses dires, doivent peser de tout leur poids pour le développement du Bénin, sans état d’âme.
L’Oreed-Bénin s’est fixé pour objectif de participer à l’animation du système éducatif en regroupant sans discrimination aucune tous les enseignants. Le président de l’Oreed-Bénin salue la mobilisation de ses collègues qui ont compris les enjeux du développement de leur secteur d’activité en répondant massivement à l’appel.
Selon Prosper Edou, le programme d’action du gouvernement préconise les remède contre les grands maux qui minent l’envol économique et social des secteurs clés de l’éducation de la nation. Une raison pour laquelle, il appelle à soutenir le Pag pour le développement du Bénin. « Toutes les énergies doivent être regroupées pour accompagner le président Talon dans son merveilleux rêve de développer le Bénin », appelle-t-il.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2231 fois