Avec l’appui de la Fondation Hanns Seidel, le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique a organisé un séminaire de formation des agents de la Police municipale de la ville de Cotonou sur le concept de la police communautaire. Cette formation qui en est à sa deuxième session s’est ouverte ce mercredi 20 juin à Cotonou et s’étendra sur trois jours.

Cent six gardiens de la paix et huit officiers, soit un total de cent quatorze agents de la Police municipale de Cotonou sont en formation depuis hier sur le concept de la police de proximité. Cette nouvelle approche vise à renforcer les capacités opérationnelles des agents de la Police municipale de Cotonou d’une part et à améliorer leurs rapports avec les populations d’autre part. Au terme de cette formation assurée par huit experts, les agents formés seront à même d'identifier les principes fondamentaux du concept de police communautaire, de découvrir la mallette pédagogique conçue par les experts sur la police communautaire ; d'intégrer les attentes des citoyens dans la production de la sécurité ; d'améliorer la qualité de leurs rapports avec les populations par le changement de comportement.

Au cours de la cérémonie d’ouverture du séminaire, le directeur de la formation et des stages de la direction générale de la Police républicaine, Abdoulaye Moro, a présenté le diagnostic à l’origine de l’initiative. « Les populations, bénéficiaires des prestations de sécurité, affichent une certaine défiance à l’endroit des agents de la Police municipale... Les rapports entre ces forces et les populations ne sont pas totalement favorables à la coproduction de la sécurité », fait-il observer. « Les causes de cette crise de confiance des populations vis-à-vis de la Police municipale sont d'ordre comportemental notamment les tracasseries policières », estime-t-il. A l’en croire, c’est au regard de ce diagnostic que le ministère de l'Intérieur et de la Sécurité publique a décidé d’organiser une formation au profit des agents de la Police municipale de Cotonou sur le concept de la police communautaire.
Une première session de formation s'était déroulée en octobre 2017 au profit d'un premier contingent. La présente formation concerne la deuxième vague.
Pour le directeur de la Police municipale, Appolinaire Akouété, cette initiative est une aubaine pour les participants. « Depuis votre sortie de l'Ecole nationale de police, vous agents de la Police municipale, vous n'avez pas eu l'occasion de faire de séances de recyclage pour améliorer vos capacités opérationnelles », leur a-t-il rappelé. Il les a alors conviés à faire preuve d’assiduité et de ponctualité afin d’intégrer l’approche et d'améliorer leurs prestations pour le bonheur des populations.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2589 fois