Les épreuves de l’évaluation intellectuelle et pédagogique des enseignants dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’amélioration de la qualité de l’éducation dans le sous-secteur des enseignements maternel et primaire se déroulent, ce samedi 16 juin, sur toute l’étendue du territoire national.

Selon les chiffres de l’Institut national pour la formation et la recherche en éducation (Infre) du ministère des Enseignements maternel et primaire (Memp), en charge de l’organisation pratique de cette composition, les enseignants, sont au total, 31 302 à être attendus à cette composition dont 29 351 pour le secteur public et 1951 pour le privé. Les écoles privées participent à cette évaluation diagnostic avec un échantillon de 10% sur le plan national. Les enseignants du niveau maternel du secteur public sont au nombre de 2040 contre 27 311 pour le primaire. Les 31 302 enseignants dont 5492 dans l’Ouémé/Plateau sont répartis dans 85 centres de composition sur toute l’étendue du territoire national, à raison d’un centre par circonscription scolaire. Ils seront évalués dans trois disciplines à savoir : Mathématique qui se déroule de 8h à 10h, Compréhension de l’écrit de 10h 30mn à 12h et l’épreuve de l’Etude de cas en pédagogie appliquée qui dure de 13h à 14h30mn. La mise en place de tous les enseignants concernés est rigoureusement attendue pour 7h du matin de ce samedi 16 juin pour un bon déroulement de cette évaluation obligatoire pour tous les instituteurs et institutrices agents permanents de l’Etat ainsi que contractuels de l’Etat.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2508 fois